Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Moon avertit le Nord que l'exercice UFG ne doit pas être un prétexte pour provoquer

Actualités 21.08.2017 à 16h39
Le président Moon Jae-in prend la parole lors d'une réunion du cabinet

SEOUL, 21 août (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a exhorté la Corée du Nord ce lundi à ne pas utiliser l'exercice militaire conjoint Corée du Sud-Etats-Unis, Ulchi Freedom Guardian (UFG), comme un prétexte pour effectuer une nouvelle provocation, en rappelant que la manœuvre est purement défensive.

Moon a fait cette remarque durant une réunion du cabinet alors que Séoul et Washington ont commencé l'exercice UFG. Pyongyang dénonce cet exercice comme une répétition d’une guerre d’invasion contre le Nord.

«L’exercice Ulchi est une manœuvre défensive effectuée tous les ans. Nous n'avons pas du tout l'intention d'augmenter les tensions sur la péninsule coréenne», a indiqué Moon. «L'exercice Ulchi vise à examiner la vigilance de défense pour protéger la vie et les biens de notre peuple.»

Moon a également indiqué que le Nord ne doit pas utiliser l'exercice «comme un prétexte pour aggraver la situation».

«La Corée du Nord doit comprendre que, à cause de ses provocations à répétition, la Corée du Sud et les Etats-Unis doivent effectuer des exercices défensifs», a-t-il déclaré. Le président a dit que la situation actuelle est plus grave que jamais.

«Je souhaite sincèrement prévenir une guerre et maintenir la paix», a ajouté Moon. «Le gouvernement fera tous ses efforts pour s'assurer que la situation actuelle n’aboutisse pas à une crise de guerre en travaillant avec la communauté internationale et en se basant sur la forte alliance Corée-Etats-Unis.»

Le chef d'Etat a souligné l'importance d’avoir de fortes capacités de défense pour assurer la paix. «Le gouvernement et l'armée doivent être entièrement prêts à empêcher fermement une éventuelle provocation», a-t-il dit lors de la réunion du Conseil de sécurité nationale (NSC).

Moon a également demandé aux forces conjointes de la Corée du Sud et des Etats-Unis de se tenir totalement prêtes à répondre fermement et immédiatement aux provocations du Nord en maintenant leur vigilance.

Le président a aussi dit que la porte du dialogue avec le Nord est toujours ouverte. Il a également ordonné au gouvernement et à l'armée de maintenir leur vigilance afin d'empêcher les provocations du Nord.

Le président Moon Jae-in dirige une réunion du Conseil de sécurité nationale (NSC), à l'occasion du début de l'exercice militaire conjoint Séoul-Washington, Ulchi Freedom Guardian (UFG)

«Si la Corée du Nord choisit la bonne voie, elle pourra bénéficier d'un futur plus clair avec la coopération de la communauté internationale», a ajouté Moon.

La manœuvre annuelle, qui se déroulera jusqu'au 31 août, mobilisera environ 50.000 soldats sud-coréens et 17.500 de l'armée américaine. Le commandant en chef des forces américaines du Pacifique, l'amiral Harry Harris, le nouveau directeur de l'agence de défense antimissile des Etats-Unis (MDA) Samuel A. Greaves et le chef du Commandement stratégique des Etats-Unis John Hyten observeront cet exercice annuel.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page