Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Moon pour des relations améliorées entre Séoul et Tokyo malgré les différends historiques

Actualités 21.08.2017 à 21h34

SEOUL, 21 août (Yonhap) -- Le président sud-coréen Moon Jae-in a souligné ce lundi l'importance d'améliorer les relations entre la Corée du Sud et le Japon pour faire face ensemble à la capacité militaire grandissante de la Corée du Nord, tout en rappelant qu'il est nécessaire de traiter les différends historiques bilatéraux de façon plus franche et juste.

«Le problème du nucléaire et des missiles en Corée du Nord est une question de vie ou de mort pour la Corée du Sud, et j'ai conscience que c'est aussi une source de grandes inquiétudes pour le Japon», a déclaré le président au cours d’une réunion avec un groupe de députés japonais au bureau présidentiel.

«J'espère que la Corée du Sud et le Japon joindront leurs efforts pour surmonter cette situation sécuritaire sérieuse», a ajouté Moon, selon le porte-parole du bureau présidentiel Park Soo-hyun.

Le président Moon Jae-in (à gauche) serre la main de Fukushiro Nukaga ce lundi 21 août 2017 au bureau présidentiel Cheong Wa Dae.

Plusieurs membres japonais de l'Union des parlementaires Japon-Corée, dirigée par Fukushiro Nukaga, ont participé à la réunion.

Le président a par ailleurs réaffirmé que la plupart des Sud-Coréens, et les victimes elles-mêmes, ne peut tout simplement pas accepter l'accord signé avec Tokyo sur l'esclavage sexuel en temps de guerre des femmes coréennes, a fait savoir le porte-parole. «Le président a dit que beaucoup se demandent pourquoi le gouvernement n'a pas à l’époque suffisamment informé le peuple et les anciennes esclaves sexuelles (de l’accord)», a dit le porte-parole.

Moon a également appelé les deux pays à travailler ensemble pour organiser avec succès les prochains événements sportifs dans la région, à savoir les Jeux olympiques d'hiver 2018 à PyeongChang, les Jeux olympiques d’été 2020 à Tokyo et les Jeux olympiques d'hiver 2022 à Pékin, les qualifiant d'opportunité pour grandement améliorer les relations trilatérales et assurer la paix et la prospérité dans la région.

Il a également demandé aux députés sud-coréens et japonais de contribuer à transformer les liens entre Séoul et Tokyo en une relation tournée vers le futur et basée sur une confiance et une affection mutuelles, selon le porte-parole. «Ils sont convenus du besoin d'améliorer les liens Corée-Japon en une relation tournée vers l’avenir malgré les nombreuses difficultés, telles que les différends historiques, et qu'ils doivent collaborer étroitement afin de faire face ensemble aux menaces posées par les programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord.»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page