Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Kim s'est rendu incognito sur le front au début de ce mois-ci

Actualités 22.08.2017 à 10h01
Kim Jong-un lors d'une visite d'inspection dans une unité de l'armée nord-coréenne située sur le front en juin 2013

SEOUL, 22 août (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s’est rendu incognito sur le front au début de ce mois-ci, ont fait savoir ce mardi de multiples sources du gouvernement sud-coréen.

Selon les sources, le numéro un nord-coréen a été aperçu à un poste de l’armée nord-coréenne situé à seulement 1 km de l’avant-poste général (GOP) de Yeoncheon, dans la province du Gyeonggi. Des détails de ses activités au cours de cette inspection secrète n’ont toutefois pas été récoltés.

Depuis sa participation le 30 juillet dernier à un banquet organisé par le Parti du travail et destiné à célébrer le deuxième tir d’essai du missile balistique de portée intercontinentale Hwasong-14, aucune de ses activités publiques n’a été rapportée par les médias nord-coréens pendant 15 jours, c'est-à-dire jusqu’au 14 août, jour où il a effectué une inspection au commandement des Forces stratégiques.

Lors de cette visite qui est intervenue donc environ une semaine après son inspection secrète, Kim a été informé du projet de tirs de missiles vers l’île de Guam et a fait part de son intention de suspendre ce projet pour observer le comportement des Etats-Unis.

Des officiels de l’armée sud-coréenne ont noté que le poste de l’armée nord-coréenne où Kim s’est rendu incognito est un endroit propice pour effectuer des provocations surprise comme il se trouve juste au nord d’une région montagneuse et d’une rivière.

La Corée du Sud et les Etats-Unis qui ont entamé hier leur exercice conjoint annuel Ulchi Freedom Guardian (UFG) ont quant à eux renforcé leur surveillance et le niveau d’alerte pour faire face à toute éventuelle provocation nord-coréenne en augmentant le nombre de vols de reconnaissance et celui des analystes du renseignement.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page