Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Sénateur américain : une guerre préventive aggraverait la question nord-coréenne

Actualités 22.08.2017 à 15h14
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha s'entretient avec le sénateur américain Edward Markey

SEOUL, 22 août (Yonhap) -- Le sénateur américain Edward Markey a déclaré ce mardi qu'une guerre préventive ne pourrait pas résoudre les menaces nucléaires de la Corée du Nord mais plutôt rendrait les choses «bien, bien pires» et a appelé à trouver un moyen pacifique pour traiter la poursuite continue des armes de destruction massive de Pyongyang.

«Nous devons reconnaître qu'une guerre préventive ne pourra pas résoudre ce problème et qu'elle aggraverait beaucoup les choses», a déclaré Markey du Parti démocrate lors d'une conférence de presse tenue à Séoul.

Markey est un haut membre du sous-comité du Sénat sur les affaires de l'Asie de l'Est et du Pacifique. Il est actuellement en visite à Séoul à la tête d’une délégation du Congrès américain incluant les sénateurs Jeff Merkley et Chris Van Hollen et deux membres de la Chambre des représentants, Carolyn Maloney et Ann Wagner.

Leur voyage en Corée du Sud intervient alors que les tensions restent élevées après que les Etats-Unis et la Corée du Nord ont échangé des rhétoriques belliqueuses. Pour désamorcer les tensions sur la péninsule coréenne, Markey a souligné la nécessité de négociations, en disant que «discuter avec la Corée du Nord n'est pas une concession. C’est le seul moyen de parvenir à un accord pour dénucléariser la péninsule coréenne.»

«Nous devons commencer des discussions directes avec la Corée du Nord en utilisant une approche à deux voies. Sur la première voie, les Etats-Unis mèneraient des négociations directes pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne», a indiqué le sénateur.

«Sur la deuxième voie, la Corée du Sud mènerait des négociations directes sur les relations sociales, culturelles et intergouvernementales qui sont nécessaires au bien-être à long terme des peuples des deux côtés de la frontière», a-t-il ajouté.

Markey a également souligné la nécessité de sanctions plus sévères pour amener la Corée du Nord à la table des négociations, en appelant la Chine, le pays allié le plus proche de la nation communiste, à faire plus de choses afin de produire des progrès importants.

«Les partenaires commerciaux de la Corée du Nord doivent intensifier la pression économique pour amener Pyongyang à la table des négociations, à commencer avec l'interruption par la Chine de la fourniture de pétrole à la Corée du Nord. C'est un moyen sûr de donner un impact décisif sur la Corée du Nord», a-t-il dit.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha pose pour une séance photos avec la délégation de députés américains

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page