Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(Chronologie) Les grandes dates du procès de l’héritier de Samsung, Lee Jae-yong

Actualités 25.08.2017 à 10h22

SEOUL, 25 août (Yonhap) -- Ci-dessous, les dates des événements marquants qui ont conduit au procès du vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong. Le verdict sera annoncé ce vendredi dans le cadre de l’affaire de corruption impliquant aussi l’ancienne présidente Park Geun-hye.

2016

27 oct. : Des procureurs forment une équipe spéciale pour enquêter sur le scandale de corruption et de trafic d’influence impliquant l’ex-présidente Park Geun-hye, son amie Choi Soon-sil et d’autres proches.

21 nov. : L’équipe d’enquête questionne le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong, en tant que témoin.

30 nov. : Park décide de nommer Park Young-soo, ancien chef du Bureau des hauts procureurs de Séoul, procureur indépendant.

21 déc. : L’équipe des procureurs indépendants débute officiellement son investigation sur l’affaire Park et perquisitionne les bureaux du ministère de la Santé et des Affaires sociales et du Service national des retraites (NPS).

2017

9 jan. : L’équipe des procureurs indépendants interroge deux hauts cadres du Bureau de la stratégie future de Samsung, le vice-président Choi Gee-sung et le président Chang Choong-ki, en qualité de témoins.

12 jan. : L’équipe questionne Lee en tant que suspect.

16 jan. : L’équipe exige un mandat d’arrêt contre Lee pour soupçons de versement de pots-de-vin, détournements de fonds et parjure.

19 jan. : La Cour centrale du district de Séoul rejette la demande de mandat d’arrêt à l’encontre de Lee.

20 jan. : L’équipe des procureurs indépendants interroge Hwang Sung-soo, haut cadre de Samsung Electronics, comme témoin.

25 jan. : L’équipe questionne deux hauts responsables de Samsung, Kim Jong-joong et Kim Shin, en tant que témoins.

3 fév. : L’équipe perquisitionne la Commission de la concurrence (FTC) et la Commission des services financiers (FSC).

12 fév. : L’équipe interroge Chang Choong-ki, ancien cadre du Bureau de la stratégie future de Samsung, en qualité de témoin.

13 fév. : L’équipe questionne l’héritier de Samsung Lee et d’autres responsables de la société, Park Sang-jin et Hwang Sung-soo, en tant que suspects.

14 fév. : L’équipe requiert des mandats d’arrêt contre Lee Jae-yong et Park Sang-jin.

17 fév. : Le tribunal accorde un mandat d’arrêt à l’encontre de Lee mais pas de Park.

18 fév. : L’équipe d’enquête spéciale interroge Lee pour la troisième fois.

26 fév. : L’équipe d’enquête spéciale interroge Lee pour la septième fois.

27 fév. : Le président par intérim et le Premier ministre Hwang Kyo-ahn décide de ne pas autoriser la prolongation de l’enquête des procureurs indépendants.

28 fév. : Les procureurs indépendants inculpent Lee et le place en détention pour cinq motifs, dont versement de pots-de-vin, détournement de fonds et parjure. Ils inculpent également quatre hauts cadres de Samsung, Choi Gee-sung, Chang Choong-ki, Park Sang-jin et Hwang Sung-soo, sans les arrêter. Le groupe Samsung démantèle le Bureau de la stratégie future. Choi et Chang présentent leur démission.

7 avr. : Le tribunal entame le procès de Lee et de quatre autres hauts cadres de Samsung.

4 juil. : An Chong-bum, ancien conseiller économique de l’ex-présidente Park, témoigne au procès de Lee.

5 juil. : L’ancienne présidente Park refuse de témoigner comme témoin au procès de Lee.

7 juil. : L’ancien vice-ministre de la Culture Kim Chong témoigne au procès de Lee.

12 juil. : Chung Yoo-ra, fille de Choi Soon-sil, témoigne au procès de Lee.

14 juil. : Kim Sang-jo, actuel président de la FTC, témoigne au procès de Lee.

19 juil. : L’ancienne présidente Park refuse à nouveau de témoigner au procès de Lee.

26 juil. : Choi Soon-sil, confidente de Park, témoigne au procès de Lee.

31 juil.-2 août : Les prévenus Hwang Sung-soo, Park Sang-jin, Chang Choong-ki, Choi Gee-sung et Lee Jae-yong sont interrogés.

2 août : L’ex-présidente Park refuse une nouvelle fois de témoigner au procès de Lee.

7 août : L’équipe des procureurs indépendants requiert 12 ans de prison ferme pour Lee Jae-yong, 10 ans pour Choi Gee-sung, Chang Choong-ki et Park Sang-jin et 7 ans pour Hwang Sung-soo.

(FIN)

Accueil Haut de page