Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Procès de l’héritier de Samsung : le verdict sera annoncé cet après-midi

Actualités 25.08.2017 à 10h56

SEOUL, 25 août (Yonhap) -- La Cour centrale du district de Séoul annoncera au début de ce vendredi après-midi son verdict dans le cadre du «procès du siècle» centré sur le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong, pour une affaire de corruption impliquant également l’ex-président Park Geun-hye.

Le Parquet a requis 12 ans de prison ferme contre Lee, accusé d’avoir offert ou promis 43,3 milliards de wons (38 millions de dollars) à la demande de Park à des organisations contrôlées par son amie de longue date Choi Soon-sil.

Selon les procureurs, ces pots-de-vin ont permis à Lee de recevoir le soutien du gouvernement pour une opération de fusion entre deux filiales du groupe Samsung en vue de renforcer son emprise sur le premier conglomérat du pays.

Lee, 49 ans, est également soupçonné d’avoir détourné des fonds, caché des actifs à l’étranger, dissimulé des revenus illicites et apporté de faux témoignages. Cette affaire fait partie du vaste scandale qui a secoué la nation toute entière pendant des mois, entraîné des manifestations géantes et provoqué la destitution de Park.

L’héritier présomptif du groupe Samsung est en détention provisoire depuis février dernier. Celui-ci nie toutes les charges portées contre lui. D’après ses avocats, Lee n’était pas impliqué dans ces versements d’argent et n’était pas non plus au courant de telles transactions. Pour eux, ce sont d’autres hauts cadres, dont Choi Gee-sung qui a dirigé l’ex-Bureau de la stratégie future de Samsung, qui ont pris ces décisions de peur de représailles de la part de Park et Choi.

Lee revendique par ailleurs n’avoir jamais cherché de faveurs du gouvernement lors de ses trois rencontres en tête-à-tête avec Park.

(LEAD) Procès de l’héritier de Samsung : le verdict sera annoncé cet après-midi - 1

Un verdict de culpabilité porterait un sérieux coup à l’image de Samsung, dont les dizaines de filiales représentent environ un quart du produit national brut et des exportations de la Corée du Sud.

Une peine de prison entraînerait aussi des questionnements sur les effets à long terme pour le chaebol. Cette vacance au sein de la direction de Samsung Electronics pourrait impacter les activités du premier fabricant mondial de smartphones même si, pour le moment, aucun effet sur les ventes et les finances n’est visible.

Ce procès est étroitement lié à celui de l’ancienne chef de l’Etat. Si Lee est jugé coupable, alors Park pourrait également être condamnée. Celle-ci a été arrêtée fin mars pour diverses accusations, dont réception de pots-de-vin.

Environ 800 policiers ont été déployés autour de la Cour à Séoul pour prévenir les possibles affrontements entre groupes de manifestants qui seront présents dans le quartier. La police a en outre renforcé les contrôles à l’entrée du tribunal pour empêcher tout manifestant de pénétrer à l’intérieur.

La salle 417, où a lieu le procès, est également celle où le père de Lee et patron de Samsung, Lee Kun-hee, a été jugé en 2008 pour évasion fiscale et transferts illégaux d’actifs du groupe à ses enfants. Il avait reçu une condamnation de prison avec sursis. Lee père est cloué au lit depuis plus de trois ans suite à une attaque cardiaque en 2014.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page