Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L’armée sud-coréenne veut se doter de cinq satellites espions d'ici 2023

Actualités 25.08.2017 à 18h33

SEOUL, 25 août (Yonhap) -- L’armée sud-coréenne a indiqué ce vendredi qu’elle débutera bientôt un projet ayant pour objectif de placer en orbite d'ici 2023 cinq satellites de reconnaissance fabriqués localement.

La mise en œuvre de ce programme ambitieux d'une valeur d'environ 1.000 milliards de wons (880 millions de dollars) a été retardée de plus de quatre ans suite à des différends entre le ministère de la Défense, le ministère des Sciences et le Service national du renseignement.

L’Administration du programme d’acquisition de défense (DAPA) va choisir un soumissionnaire pour ce projet d'ici la fin de l'année.

Le programme, du nom de code «425 Project», est dirigé par la DAPA et l’Agence pour le développement de la défense (ADD). Il a pour but d'établir un système de satellites militaires espions pouvant recueillir des informations et des renseignements liés à la sécurité sur la péninsule coréenne et dans les régions environnantes.

Le ministère de la Défense estime que le programme contribuera à accélérer le transfert du contrôle opérationnel des troupes en temps de guerre, actuellement détenu par Washington.

«Les satellites, s’ils sont développés, auront notamment pour objectif de surveiller des cibles importantes liées aux programmes nucléaire et balistique en Corée du Nord», a fait savoir le ministère, qui a ajouté qu'il coopérera avec des entreprises étrangères pour les technologies ne pouvant pas être développées localement.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page