Go to Contents Go to Navigation

(4e LD) La Corée du Nord a tiré trois missiles vers la mer de l'Est

Actualités 26.08.2017 à 14h23

(4e LD) La Corée du Nord a tiré trois missiles vers la mer de l'Est

Photomontage de Yonhap News TV

SEOUL, 26 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a lancé ce samedi matin au moins trois projectiles non identifiés en direction de la mer de l'Est, a déclaré le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud.

Le JCS a précisé qu'ils ont été tirés depuis les environs de Gitdaeryong, dans la province du Kangwon, située dans l'est du pays, vers 6h49. Certains d'entre eux ont parcouru plus de 250 km en direction du nord-est, a-t-il été ajouté.

Gitdaeryong, se trouvant près de la ville portuaire de Wonsan sur la côte est du pays, abrite la base de missiles Scud et Rodong du Nord.

Cheong Wa Dae a convoqué une réunion du Conseil de sécurité nationale (NSC) après avoir détecté ces lancements.

Le bureau présidentiel a indiqué dans un communiqué que les projectiles seraient des roquettes et non des missiles balistiques de courte portée de type Scud.

«Les projectiles non identifiés tirés par le Nord aujourd'hui seraient des lance-roquettes multiples de calibre 300 mm. L'armée est en train d'analyser leurs caratéristiques exactes», a déclaré Yoon Young-chan, conseiller présidentiel en charge des relations publiques, dans un communiqué

Le Commandement du Pacfique (PACOM) des Etats-Unis a toutefois affirmé que la première évaluation indique que les projectiles étaient trois missiles balistiques de courte portée.

«Les premier et troisième missiles à 11h49 (heure de Hawaï) et 12h19 n’ont pas réussi à voler», a déclaré le porte-parole du PACOM, David Benham, dans un communiqué envoyé par e-mail. «Le deuxième lancement de missile à 12h07 aurait explosé presque immédiatement.»

Le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) a de son côté déclaré que les lancements nord-coréens n'ont pas constitué de menace pour l'Amérique du Nord, a-t-il ajouté.

Au cours de la réunion présidée par le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Bleue, Chung Eui-young, les officiels présents ont «examiné la posture de défense» des soldats sud-coréens, a informé Yoon.

«Ils ont également décidé d'effectuer plus minutieusement l'exercice UFG en cours», a-t-il souligné, faisant référence à l'exercice annuel conjoint Corée du Sud-Etats-Unis Ulchi Freedom Guardian (UFG) qui a débuté le 21 août.

Ces lancements du Nord font suite aux deux tirs de missiles balistiques intercontinentaux du mois dernier.

Le 22 août, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson avait pourtant dit à Washington que «je suis content de voir que le régime à Pyongyang a montré un certain niveau de retenue que nous ne voyions pas dans le passé». Il avait fait part de son espoir de dialogue avec Pyongyang.

Le président américain Donald Trump avait également exprimé son optimisme sur le dossier nord-coréen. «Je respecte le fait qu'il commence à nous respecter», avait-il dit lors d'un rassemblement au début de la semaine. «Et peut-être, pas probablement mais peut-être, quelque chose de positif pourra arriver.»

xb@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page