Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le gouvernement propose un budget record de 429.000 milliards de wons pour 2018

Actualités 29.08.2017 à 09h00
Le gouvernement propose un budget record de 429.000 milliards de wons pour 2018 - 1

SEJONG, 29 août (Yonhap) -- Le gouvernement a proposé un budget, approuvé ce mardi par le cabinet, de 429.000 milliards de wons pour 2018, en hausse de 7,1% par rapport aux 400.500 milliards de wons du budget 2017, a indiqué le ministère de la Stratégie et des Finances.

Les dépenses budgétaires en matière de création d'emplois et d’aide sociale augmenteront de 12,4% et 12,9%, respectivement, et celles dans les secteurs de l’éducation et de la défense nationale de 11,7% et 6,9%.

Le budget réservé aux travaux publics a été réduit de 20% et celui de la culture et des sports de 8,2%.

Le gouvernement soumettra vendredi la proposition budgétaire devant l'Assemblée nationale, qui devra la voter avant le 2 décembre.

Cette augmentation annuelle de 7,1% du budget 2018 est la plus grande depuis 2009, quand le budget avait augmenté de 10,4% afin de remettre l'économie sud-coréenne sur les rails après la crise financière de 2008. Elle est aussi supérieure à la croissance économique de 4,5% prévue pour l’année prochaine.

«Il est nécessaire que les autorités budgétaires jouent un plus grand rôle pour établir un cercle vertueux de création d'emplois, de distribution et de croissance», a déclaré le ministre des Finances Kim Dong-yeon au cours d'un point de presse tenu à Sejong. «L'année prochaine sera la première année pleine pendant laquelle l'administration Moon Jae-in pourra mettre en place ses mesures. La proposition budgétaire 2018 a tenté de prendre en compte toutes les demandes de dépenses nécessaires.»

Selon cette dernière, le gouvernement devrait collecter 447,1 milliards de wons de recettes l'année prochaine, en hausse de 7,9% à l'année, dont 268,2 milliards provenant des impôts. Les recettes de l'impôt sur le revenu devraient augmenter de 4,9%, celles de l'impôt sur les sociétés de 10,2% et celles de la taxe sur la valeur ajoutée de 7,7%.

Le président avait annoncé que le gouvernement allait mettre en œuvre plusieurs mesures de création d'emplois pendant son mandat afin d'augmenter les revenus des jeunes, des travailleurs temporaires et des employés de petites et moyennes entreprises dans le but de stimuler la consommation et ainsi de rétablir l'économie.

Le gouvernement a annoncé plusieurs mesures destinées à concrétiser les autres promesses de campagne du président, d'une valeur estimée à 178.000 milliards de wons au cours des cinq prochaines années, telles que l'augmentation du salaire minimum à 10.000 wons, contre 6.470 wons actuellement, et l’octroi d’aides destinées à réduire l’écart entre les revenus.

Selon la feuille de route du gouvernement publiée le mois dernier, la politique économique sud-coréenne reposera sur quatre principes, à savoir une croissance tirée par les revenus, une économie créatrice d'emplois, une économie juste et une croissance innovante. La croissance économique reposera sur les dépenses des ménages.

Les mesures d'aide sociale et les projets de création d'emplois seront financés par une augmentation des impôts chez les personnes et entreprises à hauts revenus.

Environ 146.200 milliards de wons seront alloués aux secteurs de la santé, de l'aide sociale et du travail. Il s'agit de la première fois que les dépenses dans le secteur de la santé représentent plus d'un tiers du budget total.

Quelque 19.200 milliards de wons serviront à créer 30.000 emplois dans le secteur public et à apporter un soutien financier aux PME qui emploient des jeunes. Le gouvernement augmentera aussi les allocations familiales et les retraites.

Le budget de la Défense devrait augmenter de 6,9% à 43.100 milliards de wons pour renforcer les capacités du pays à se défendre d'une éventuelle attaque de la Corée du Nord.

Le budget de l'Education augmentera de 11,7% à 64.100 milliards de wons, tandis que 19.600 milliards de wons et 18.900 milliards de wons iront à la recherche et au développement et à la sécurité publique, respectivement.

Les dépenses dans les infrastructures sociales seront réduites de 20% à 17.700 milliards de wons. Le budget réservé à la culture, au sport et au tourisme sera lui réduit de 8,2%.

«Le gouvernement a entrepris un remaniement des dépenses publiques en éliminant un certain nombre de projets superflus», a déclaré le ministre des Finances. «Mais nous avons augmenté le budget total tout en améliorant son efficacité.»

Le gouvernement émettra l'année prochaine environ 28.000 milliards de wons d'obligations, le même montant que cette année.

Le déficit budgétaire devrait atteindre l’année prochaine 1,6% du PIB national, contre 1,7% en 2017, tandis que le ratio entre la dette nationale et le PIB devrait baisser de 0,1 point de pourcentage à 39,6%.

Le ministère maintiendra le ratio entre le déficit budgétaire et le PIB à 2,1% jusqu’en 2021 et le ratio entre la dette nationale et le PIB à 40,4% pendant les quatre prochaines années.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page