Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Politique énergétique : Moon veut initier un changement vers le développement durable

Actualités 29.08.2017 à 17h34

SEOUL, 29 août (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a appelé ce mardi à un changement dans la politique énergétique du pays afin d'assurer un développement durable et a demandé que les décideurs des secteurs économique et de l'environnement coopèrent de façon rapprochée.

«Le développement industriel et du territoire ne peut se faire de façon durable sans prendre en compte l'environnement, et les politiques environnementales qui ne prennent pas en compte les réalités économiques pourraient échouer», a déclaré le président au cours d'une réunion avec des représentants des ministères du Commerce, du Territoire et de l'Environnement.

Le président a souligné qu'une coordination entre les politiques industrielles et environnementales est essentielle dans le secteur de l'énergie. «Jusqu'à présent la sécurité des personnes est passée au second plan lors de la création et de la mise en place des politiques énergétiques, et les considérations environnementales ont également été négligées.»

«Pour une République de Corée plus sûre et pour suivre la tendance globale, nous ne pouvons que changer notre politique énergétique nationale, qui réduira les usines nucléaires et à charbon et accordera une plus grande part à l'énergie propre et sûre», a-t-il ajouté.

Moon a dit pendant sa campagne présidentielle vouloir faire de la Corée du Sud un pays sans nucléaire. Il a réaffirmé ces propos, mais a précisé que le processus pourrait prendre jusqu'à 60 ans. «Notre politique sans nucléaire n'a pas pour but de fermer les usines nucléaires en opération mais d'arrêter de construire de nouveaux réacteurs et d'arrêter de prolonger l'opération des réacteurs vieillissants dont la durée de vie utile est dépassée. Il s'agit d'un projet que nous n'aurons aucun problème à tenir puisqu’il prendra place graduellement au cours des 60 prochaines années ou plus», selon le président.

Vingt-quatre réacteurs nucléaires sont actuellement en opération en Corée du Sud, qui génèrent environ 30% des besoins en électricité du pays. Six nouveaux réacteurs nucléaires sont en construction. Le président a auparavant promis d’annuler la construction de deux d'entre eux.

Politique énergétique : Moon veut initier un changement vers le développement durable - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page