Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le tir de missile au-dessus du Japon a pour but de maximiser l'effet des menaces, selon le chef du NIS

Actualités 29.08.2017 à 17h54

SEOUL, 28 août (Yonhap) -- La Corée du Nord aurait tiré un missile au-dessus du Japon afin de maximiser les effets de ses menaces, a estimé ce mardi le directeur du Service national du renseignement (NIS) Suh Hoon, qui a averti que les provocations pourraient continuer jusqu'à ce que le pays ait achevé de développer ses missiles balistiques intercontinentaux et balistiques à lanceur sous-marin.

Au cours d'une séance d'information parlementaire, le directeur du NIS a également dit que Pyongyang aurait effectué ce dernier tir pour signifier que ses menaces de frappes vers Guam ne sont pas vaines.

Il s’agit de la première fois depuis 2009 qu'un missile nord-coréen survole le Japon.

«Le Nord a laissé entendre que la menace sur Guam pourrait se concrétiser», a déclaré le directeur, selon le député Lee Wan-young du Parti liberté Corée. «Le Nord a voulu maximiser l'impact de sa démonstration de force en envoyant son missile dans le territoire aérien japonais.»

Le député Kim Byung-kee du Parti démocrate a informé la presse que c’est la première fois que la Corée du Nord tire un missile depuis une base aérienne, ce qui permet un lancement plus rapide et rend ainsi la détection du tir plus difficile. «Il s'agit d'un choix audacieux de la part du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.»

Le NIS analyse actuellement les détails du lancement et tente notamment de déterminer si le missile de portée intermédiaire a réussi sa rentrée atmosphérique.

Le directeur du Service national du renseignement Suh Hoon ce mardi 29 août 2017 à l'Assemblée nationale.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page