Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Entretien téléphonique entre les chefs des diplomaties sud-coréenne et américaine

Actualités 29.08.2017 à 18h09
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha lors d'une réunion avec son homologue laotien Saleumxay Kommasith le 29 août 2017 à Séoul.

SEOUL, 29 août (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha s’est entretenue ce mardi avec le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson pour discuter des moyens de répondre à la dernière provocation de missile balistique de la Corée du Nord, a fait savoir un officiel de son ministère.

Le Nord a tiré vers 5h57 un missile balistique depuis les environs de Sunan, à Pyongyang, qui a volé au-dessus du Japon avant de retomber dans l’océan Pacifique Nord, selon le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS).

Au cours de ces discussions qui ont duré une quinzaine de minutes, les chefs de diplomatie se sont accordés à souligner la «gravité» de la situation causée par le dernier lancement de missile nord-coréen et se sont mis d'accord pour agir «fermement» au niveau du Conseil de sécurité en s'appuyant sur une coopération étroite.

Ils ont également dénoncé avec force le Nord pour avoir procédé à un tel acte de provocation malgré leurs appels à la retenue de sorte à ouvrir une nouvelle «opportunité».

«Les deux ministres sont aussi convenus de maintenir une étroite communication à tous les niveaux à travers diverses occasions, telles que l'assemblée générale des Nations unies prévue pour septembre», a indiqué le ministère.

Kang s'est par la suite entretenue au téléphone avec son homologue japonais Taro Kono pour coordonner leur approche envers la Corée du Nord.

Elle a dit à Kono que le Nord «a jeté un seau d'eau froide» sur les attentes de la communauté internationale selon lesquelles le problème du nucléaire peut se résoudre à travers des discussions et des négociations.

Les deux diplomates ont estimé qu'il y a de «grandes chances» pour que le Nord effectue des provocations additionnelles et ont souligné l’importance de la coopération entre la Corée du Sud, le Japon et les États-Unis, selon le ministère.

Lors d'une réunion avec son homologue laotien Saleumxay Kommasith, actuellement en visite en Corée du Sud, Kang a tenu à noter que le lancement de missile nord-coréen est une «très grave provocation» et le gouvernement est en étroite concertation avec les Etats-Unis pour «mettre en place de nouvelles sanctions au niveau du Conseil de sécurité».

Le ministre laotien a fait part de ses profondes inquiétudes quant à la situation actuelle sur la péninsule coréenne.

Le dernier tir de missile fait suite aux trois tirs de projectiles semblant être des missiles balistiques de courte portée de samedi dernier.

Certains experts pensent que les récents tirs de missiles en Corée du Nord ont pour objectif d'augmenter la mise avant une éventuelle reprise des négociations avec les États-Unis.

«Il semble que le Nord tente de résoudre la situation avec les États-Unis. Le dernier tir de missile doit être compris comme un appel au dialogue avec Washington», a estimé Kim Yong-hyun, professeur en études coréennes à l'université Dongguk à Séoul. «La Corée du Sud semble être une variable dans son esprit.»

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page