Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le taux de fécondité au plus bas depuis 7 ans en 2016

Actualités 30.08.2017 à 14h08

SEJONG, 30 août (Yonhap) -- Le taux de fécondité a chuté l’année dernière en Corée du Sud au plus bas niveau en sept ans et ce malgré les efforts déployés par le gouvernement pour tenter de relancer la natalité et faire face au vieillissement rapide de la population, ont révélé ce mercredi des chiffres de Statistique Corée (KOSTAT).

Le taux de fertilité total, où le nombre moyen de bébés qu’une femme est susceptible d’avoir durant sa vie, était de 1,17 en 2016, en baisse par rapport à celui de 1,24 rapporté l’année précédente. Le dernier chiffre est le plus faible depuis 2009 (1,15). Le niveau le plus bas jamais enregistré a été relevé en 2006 (1,12).

Le nombre de nouveau-nés a diminué l’an passé de 7,3% (-32.000) au plus bas record historique de 406.200. La moyenne d’âge des femmes à leur premier accouchement s’est établie à 31,4 ans en 2016, après avoir été de 31,2 ans un an plus tôt. Pas moins de 26,4% d’entre elles avaient plus de 35 ans.

Cette tendance s’explique par le fait que de plus en plus de femmes actives ne souhaitent pas mettre un terme à leur carrière professionnelle lorsqu’elles ont des enfants. Du même coup, beaucoup choisissent de retarder le mariage et la procréation.

D’après des statistiques datant de 2015, la Corée du Sud a le taux de fécondité le plus faible parmi les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), juste devant la Pologne (1,29) et le Portugal (1,3). La moyenne se situait à 1,68 pour l’ensemble de ces nations.

Le taux de fécondité au plus bas depuis 7 ans en 2016 - 1

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page