Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) L'ancien directeur du NIS condamné à 4 ans de prison ferme pour ingérence électorale

Actualités 30.08.2017 à 17h02
L'ancien directeur du Service national du renseignement (NIS) Won Sei-hoon arrive à la Haute Cour de Séoul

SEOUL, 30 août (Yonhap) -- La Haute Cour de Séoul a condamné l'ancien directeur du Service national du renseignement (NIS) Won Sei-hoon à quatre ans de prison ferme ce mercredi, en le déclarant coupable d'ingérence dans l'élection présidentielle de 2012.

Le tribunal a prononcé le verdict contre Won, qui a dirigé le NIS de 2009 à 2013, près de deux ans après que la Cour suprême a renvoyé l’affaire devant un tribunal d'instance inférieur pour un nouveau procès à cause de preuves insuffisantes.

La Haute Cour a également ordonné une suspension de ses droits civiques pendant une durée de quatre ans. L'ex-directeur du NIS a été inculpé en 2013 pour avoir manipulé l'opinion publique en faveur de la candidate conservatrice Park Geun-hye, lors de l'élection présidentielle de 2012.

Des officiels du NIS avaient embauché plusieurs centaines de civils pour publier des commentaires sur Internet pour soutenir Park, qui était opposé à Moon Jae-in.

Dans le verdict final, le tribunal l’a jugé coupable d’être intervenu dans l'élection, violant ainsi la loi électorale et les règles du NIS. Les jugements précédents avaient donné des opinions partagées sur le fait de savoir si les cyberopérations qu'il a menées sont considérées comme une interférence illégale ou non dans l'élection.

Le prévenu, âgé de 66 ans, avait été libéré sous caution après le jugement de la Cour suprême il y a deux ans. Il a été arrêté immédiatement après le verdict de la Haute Cour de Séoul.

Deux autres officiels du NIS, qui étaient inculpés pour les mêmes charges dans le cadre de ce scandale, ont été condamnés chacun à deux ans et demie de prison assortis d’un sursis de quatre ans.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page