Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'exercice militaire annuel UFG s'achèvera aujourd'hui sur fond de tensions persistantes

Actualités 31.08.2017 à 09h13
L'exercice militaire annuel UFG s'achèvera aujourd'hui sur fond de tensions persistantes - 1

SEOUL, 31 août (Yonhap) -- L’exercice militaire annuel Corée du Sud-Etats-Unis Ulchi Freedom Guardian (UFG) s’achèvera ce jeudi comme prévu alors que les tensions restent élevées sur la péninsule coréenne en raison des provocations nord-coréennes à répétition, a fait savoir l’armée sud-coréenne.

Cette manœuvre conjointe a mobilisé pas moins de 50.000 soldats sud-coréens et 17.500 de l’armée américaine dont 3.000 envoyés en renfort. L’année dernière 25.000 soldats américains avaient participé à cet exercice.

L’exercice s’est déroulé selon le plan d’opération 5015 basé sur un scénario simulant une guerre sur la péninsule coréenne et la stratégie de dissuasion des forces combinées sud-coréano-américaines.

La stratégie de dissuasion consiste à contenir les provocations nucléaires et balistiques nord-coréennes en recourant à des capacités de dissuasion dont le parapluie nucléaire américain.

Cette année, les Etats-Unis n’ont pas déployé ouvertement des armes stratégiques comme des bombardiers stratégiques et porte-avions à propulsion nucléaire sur la péninsule coréenne mais ils ont réaffirmé leur ferme volonté de contrer les provocations nord-coréennes en envoyant trois hauts gradés militaires : le chef du Commandement du Pacifique (PACOM) des Etats-Unis, l’amiral Harry Harris, le chef du Commandement stratégique de l’armée américaine, le général John Hyten, et le directeur de l’Agence de défense antimissile des Etats-Unis, le général de corps d’armée Samuel Greaves.

Conférence de presse à la base aérienne d'Osan

Les trois commandants américains ont donné le 22 août dernier une conférence de presse conjointe à la base aérienne d'Osan pour réaffirmer l'engagement des Etats-Unis à défendre leur allié.

Après l’achèvement de l’exercice militaire conjoint, les soldats américains en renfort se retireront de la péninsule coréenne, ce qui devrait normalement désamorcer les tensions.

Cela dit, un officiel de l’armée sud-coréenne a déclaré que la Corée du Sud et les Etats-Unis continueraient à maintenir leur armée prête à faire face aux éventuelles nouvelles provocations nord-coréennes même après la fin de l’exercice UFG alors que le régime communiste a procédé plus tôt cette semaine à un tir de missile balistique de portée intermédiaire au-dessus du Japon après avoir lancé trois jours plus tôt trois missiles balistique de courte portée en direction de la mer de l’Est.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page