Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Kia ordonné de verser 422 Mds de wons en arriérés de salaire

Actualités 31.08.2017 à 15h16
Kia ordonné de verser 422 Mds de wons en arriérés de salaire - 1

SEOUL, 31 août (Yonhap) -- La Cour centrale du district de Séoul a ordonné à Kia Motors Corp. de payer rétroactivement plus de 400 milliards de wons (335,8 millions de dollars) à ses employés après avoir conclu que les primes régulières doivent être incluses dans le «salaire ordinaire» servant à calculer les heures supplémentaires et autres indemnités.

En 2011, 27.424 syndiqués du deuxième constructeur automobile du pays avaient déposé une plainte pour demander à la société de reconnaître les primes versées et les indemnités de repas comme un revenu régulier. Ils avaient réclamé au total 1.090 milliards de wons, soit environ 110 millions de wons par employé en arriérés de salaire pour les trois années qui ont précédé l’action en justice.

Le tribunal a donné raison au syndicat en notant que les primes fixes et les frais de repas font partie du salaire ordinaire et a ordonné à Kia de verser 422,3 milliards de wons qui avaient été impayés.

Le constructeur automobile a souligné que cela pourrait lui coûter jusqu’à 3.100 milliards de wons, en notant que cette revendication syndicale va à l’encontre du «principe de bonne foi».

Le tribunal n’a toutefois pas accepté l’argument de Kia. Pour lui, il n’y a pas suffisamment de raisons qui permettent de penser que le versement de salaires de base accrus pose un risque financier important à l’entreprise qui a enregistré de solides bénéfices nets entre 2008 et 2015.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page