Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Déploiement de 2 bombardiers et 4 chasseurs américains au-dessus de la péninsule coréenne

Actualités 31.08.2017 à 21h42
B-1B Lancer (Photo d'archives Yonhap=AFP)

SEOUL, 31 août (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont déployé cet après-midi deux bombardiers stratégiques B-1B Lancer et quatre chasseurs furtifs F-35B dans le ciel de la péninsule coréenne en réponse au dernier tir de missile balistique de portée intermédiaire Hwasong-12, a fait savoir un officiel de l'armée de l'air sud-coréenne.

«Un groupe de bombardiers B-1B et chasseurs furtifs F-35B des forces aériennes américaines ont effectué un exercice de vol conjoint avec une escadrille de chasseurs de notre armée de l'air», a déclaré l'officiel.

Ils ont mené un exercice de bombardement au-dessus du terrain d'exercices Pilseung, dans la province du Gangwon.

Les B-1B étaient partis de Guam et les F-35B d’une base du corps des Marines au Japon. A été également mobilisé un avion ravitailleur KC-135 Stratotanker.

Le B-1B est l'un des trois bombardiers stratégiques américains avec le B-52 Stratofortress et le B-2 Spirit capables de larguer des tapis de bombes. Le F-35B est un variant à décollage et atterrissage verticaux du F-35A que l'armée de l'air sud-coréenne adoptera l'année prochaine.

L'armée de l'air a qualifié cet exercice d’«opération d’interdiction aérienne» conjointe et a ajouté qu’il démontre la volonté des alliés à faire preuve de fermeté face aux provocations nord-coréennes qui menacent la paix régionale et globale. «L'armée de l'air a la capacité de mener parfaitement des opérations combinées», a déclaré le lieutenant général Won In-chul, commandant du Commandement des opérations de l'armée de l'air sud-coréenne. «Quels que soient l'heure, le lieu ou l'endroit où provoque l'ennemi, nous riposterons parfaitement pour qu'il ressente une peur insurmontable et un grand regret.»

Cet envoi est intervenu deux jours après que le Nord a tiré un missile balistique de portée intermédiaire au-dessus du nord du Japon. Il a également lancé le week-end dernier trois missiles balistiques de courte portée en direction de la mer de l'Est.

«Les actions de la Corée du Nord menacent nos alliés, nos partenaires et notre territoire et leurs actions déstabilisantes seront traitées de façon adéquate», a déclaré le général Terrence J. O'Shaughnessy, commandant des Forces aériennes du Pacifique. «Cette mission complexe démontre clairement notre solidarité avec nos alliés et souligne la coopération grandissante, qui a pour but de se prémunir de cette menace commune régionale. Notre force avancée sera la première à combattre, prête à porter un coup fatal en un instant si notre nation le demande», a-t-il ajouté.

Le général Vincent K. Brooks, commandant des Forces américaines en Corée (USFK), a expliqué que l'armée américaine a choisi d'effectuer cette démonstration de force car le Nord a ignoré les gestes conciliants de Washington. «Les États-Unis n'ont pas envoyé de bombardier pendant le récent exercice dans l'espoir que sa moindre ampleur envoie un signal positif vers la Corée du Nord et dans la région. Malgré cela, la Corée du Nord a choisi de répondre.»

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page