Go to Contents Go to Navigation

Trump annonce de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

Actualités 22.09.2017 à 09h09
Le président américain Donald Trump prend la parole lors d'une rencontre trilatérale Corée du Sud-Etats-Unis-Japon le 21 septembre 2017 à New York.

WASHINGTON, 21 sept. (Yonhap) – Le président américain Donald Trump a annoncé ce jeudi de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord dans le but d’isoler les individus et entreprises facilitant le développement des programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

«J’annonce aujourd’hui un nouvel ordre exécutif que je viens juste de signer qui étendra de façon significative notre capacité à cibler les individus, entreprises et institutions financières qui financent et facilitent le commerce avec la Corée du Nord», a-t-il déclaré au début du déjeuner de travail trilatéral avec le président Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Shinzo Abe. «Notre nouvel ordre exécutif coupera les sources de revenus qui financent les efforts de la Corée du Nord visant à développer les armes les plus destructrices jamais connues.»

Cette nouvelle directive présidentielle augmente la capacité du Trésor américain à cibler tout individu ou entité effectuant un commerce «significatif» en biens, services ou technologies avec la Corée du Nord. Elle permet en particulier de sanctionner toute institution financière étrangère qui «conduit ou facilite sciemment toute transaction importante» pour le compte d’individus ou d’entreprises placés sur liste noire ou liée avec le commerce avec la Corée du Nord.

Des restrictions ou un blocage complet de comptes aux Etats-Unis pourraient entrer dans le cadre de ces nouvelles sanctions, a indiqué la Maison-Blanche.

L'ordre exécutif interdit par ailleurs les navires et avions s’étant rendus en Corée du Nord de venir aux Etats-Unis dans les 180 jours suivant leur visite au Nord. Cette restriction concerne aussi les navires ayant transféré des marchandises avec un navire ayant visité la Corée du Nord dans les 180 jours. «La Corée du Nord dépend de ses routes maritimes pour son commerce international», a rappelé la Maison-Blanche.

De plus, la mesure autorise le Trésor à placer des sanctions sur les individus impliqués dans l’industrie nord-coréenne, notamment dans les domaines de la construction, de l’énergie, de la pêche et du textile; ceux possédant, contrôlant ou opérant un port en Corée du Nord ou ceux ayant effectué au moins une transaction commerciale «importante» avec la Corée du Nord en biens, services ou technologies.

«Les banques étrangères auront à faire un choix clair : faire des affaires avec les Etats-Unis ou faciliter le commerce avec le régime sans foi ni loi en Corée du Nord… et elles n’auront pas beaucoup de commerce à faire», a averti le président américain.

Ce nouveau décret envoie un message clair en direction de Pékin, le principal partenaire commercial de la Corée du Nord.

Le secrétaire du Trésor américain Steven Mnuchin s’est fait l’écho des remarques du président américain. «Les institutions financières étrangères savent désormais qu’elles peuvent choisir de faire affaire avec les Etats-Unis ou avec la Corée du Nord, mais pas les deux», a-t-il déclaré au cours d’un point de presse plus tard dans la journée.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page