Go to Contents Go to Navigation

Les athlètes sud-coréens veulent signer un record aux JO de PyeongChang 2018

Actualités 31.10.2017 à 18h09

SEOUL, 31 oct. (Yonhap) -- Les athlètes sud-coréens ont réaffirmé ce mardi leur intention de réaliser leur meilleure performance aux prochains Jeux olympiques d'hiver en Corée du Sud.

Le compte à rebours des Jeux de Pyongyang atteindra les 100 jours mercredi. La délégation nationale a rencontré aujourd'hui la presse au Centre national d'entraînement pour parler de ses objectifs.

PyeongChang 2018 seront les premières olympiades d'hiver à se tenir en Corée du Sud. Le pays espère remporter au moins 20 médailles, dont 8 en or, et terminer dans le top 5 au classement des médailles.

La Corée du Sud a réalisé sa meilleure performance aux Jeux olympiques d'hiver de Vancouver en 2010, avec 14 médailles dont six en or, terminant 5e de la compétition. Elle avait remporté 3 médailles d'or à Sotchi quatre ans plus tard, terminant 13e au classement.

Le pays sera représenté par 130 athlètes dans sept disciplines. Il y en avait 71 à Sotchi dans six sports.

Le président du Comité sportif et olympique coréen (KSOC) Lee Kee-heung a estimé que la réussite des Jeux de PyeongChang permettra à la Corée du Sud de devenir une puissance des sports d'hiver. «Je pense qu'une bonne performance de l'équipe nationale est impérative pour la réussite des olympiades», a déclaré Lee au cours d'une conférence de presse. «J'espère que nos athlètes se montreront à la hauteur et provoqueront l'enthousiasme du public.»

Des athlètes et officiels sud-coréens lors de la rencontre avec la presse au Centre national d'entraînement ce mardi 31 octobre 2017.

L'ensemble des 26 médailles olympiques d’hiver de la Corée du Sud a été remporté dans des sports de glace, à savoir en patinage de vitesse sur piste courte, en patinage de vitesse sur longue piste et en patinage artistique. Ce sera probablement aussi le cas à PyeongChang.

Les espoirs de médailles reposeront notamment sur les épaules des héros de Vancouver et de Sotchi, tels que les patineurs de vitesse Lee Sang-hwa et Lee Seung-hoon.

Lee Sang-hwa tentera de remporter sa troisième médaille d'or consécutive aux 500 mètres chez les femmes. Elle a toutefois dit qu'elle ressent moins de pression que lors des Jeux de Sotchi en 2014. «Il y a plein de courses avant les Jeux olympiques et je tenterai d'améliorer mon temps pendant ces compétitions», a-t-elle déclaré. «Plus je participe à des courses, plus je me sens prête. Le but ultime est bien évidemment de faire un bon résultat aux Jeux olympiques mais il faudra aussi que je continue à améliorer mon temps au cours des semaines à venir.»

Lee Seung-hoon était le médaillé d'or au 10.000 mètres à Vancouver mais participera à PyeongChang à l'épreuve du départ de masse, une épreuve de patinage de vitesse relativement nouvelle qui fera ses débuts à PyeongChang. Il a terminé premier de la saison 2016-2017 au départ de masse chez les hommes et a dit vouloir rentrer dans l'histoire à PyeongChang.

«J'ai participé à beaucoup de courses de départ de masse de championnats du monde et de coupes du monde et en ce qui concerne mon expérience et mon niveau, je suis confiant», a-t-il dit. «J'adorerais devenir le premier médaillé d'or olympique au départ de masse.»

Vingt-et-une des 26 médailles d'or olympiques d'hiver de la Corée du Sud ont été remportées en patinage de vitesse et plusieurs autres devraient tomber dans l'escarcelle sud-coréenne l’année prochaine, notamment grâce à Choi Min-jeong.

La jeune fille de 19 ans est une double championne du monde et fera ses débuts olympiques à PyeongChang. «PyeongChang aura tellement d'importance pour moi puisque ce seront mes premiers Jeux olympiques et ils se dérouleront à domicile», a déclaré Choi. «La chose la plus importante est de se préparer du mieux que l'on peut et de ne pas quitter la compétition avec des regrets.»

Le snowboarder alpin Lee Sang-ho espère lui devenir le premier Sud-Coréen à décrocher une médaille olympique hors sports de glace. «Je pense que j'ai de bonnes chances de remporter une médaille», a estimé Lee, qui est devenu en mars le premier Sud-Coréen à gagner une médaille à la FIS World Cup. «Vu ma récente séance d'entraînement en Europe et ma performance pendant la saison 2016-2017, je pense qu’une médaille olympique est possible», a-t-il dit. «J'essaie de rester positif.»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page