Go to Contents Go to Navigation

(3e LD) Un navire hongkongais saisi après un transfert de pétrole à la Corée du Nord

Actualités 29.12.2017 à 17h28

SEOUL, 29 déc. (Yonhap) -- Un navire hongkongais a été saisi et inspecté par les autorités sud-coréennes après un transfert direct et en cachette de pétrole vers un navire nord-coréen dans les eaux internationales, a annoncé ce vendredi Séoul.

Les autorités sud-coréennes ont saisi et inspecté le navire hongkongais Lighthouse Winmore quand celui-ci a fait escale dans le port de Yeosu, à 455 kilomètres au sud de la capitale, le 24 novembre, après avoir transféré 600 tonnes de pétrole raffiné à un navire nord-coréen le 19 octobre, a précisé un officiel.

Cette photo d'un tranfert de pétrole entre des navires chinois et nord-coréen proviennent du site Web du département du Trésor des Etats-Unis.

La résolution 2357 du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU), adoptée en septembre, interdit aux pays membres tout transfert de marchandises de navire à navire à la Corée du Nord. La résolution 2397 adoptée une semaine auparavant permet à un pays de saisir et de fouiller un navire soupçonné de commerce illicite avec la Corée du Nord.

Le navire battant pavillon hongkongais a été affrété par la société taïwanaise Billions Bunker Group et était passé auparavant par le port de Yeosu le 11 octobre pour charger du pétrole raffiné japonais avant de repartir pour une destination prétendue à Taïwan, ont fait savoir les autorités.

Au lieu d’aller vers sa destination, cependant, le navire a transféré du pétrole au navire nord-coréen Sam Jong 2 et à deux autres navires non-nord-coréens dans les eaux internationales en mer de Chine orientale, ont précisé les autorités.

«Les actions effectuées seront rapportées au comité des sanctions sur la Corée du Nord du CSNU à l’avenir», ont indiqué les autorités en ajoutant qu’il s’agit d’un cas typique de la Corée du Nord pour échapper aux sanctions du CSNU via ses réseaux illégaux.

La Corée du Sud partage des informations avec les Etats-Unis pour la détection des transactions illégales, selon des officiels.

Les autorités sud-coréennes ont saisi dans leur fouille le livre de bord et le témoignage de l'équipage selon lequel le transfert de pétrole a été ordonné par le groupe taïwanais.

La Corée du Sud gardera le navire pendant environ six mois, période pendant laquelle Hong Kong devrait demander au comité onusien des sanctions sur la Corée du Nord que le bâtiment lui soit remis.

Les Etats-Unis auraient demandé au CSNU de placer sur liste noire 10 navires pour commerce illicite avec la Corée du Nord, malgré l'opposition de la Russie et de la Chine. Le Lighthouse Winmore ferait partie de ces navires. Le comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies prendra une décision à ce sujet vendredi (heure de New York), selon des officiels.

kimsy@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page