Go to Contents Go to Navigation

PyeongChang 2018 : les Olympiades se terminent en célébrant l'esprit d'aventure

Actualités 25.02.2018 à 21h23

PYEONGCHANG, 25 fév. (Yonhap) -- Les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 sont arrivés à leur fin ce dimanche avec une cérémonie de clôture mettant à l'honneur l'esprit d'aventure et apportant un message de paix.

La Corée du Sud a obtenu 17 médailles, un nombre record, dont cinq en or, huit en argent et quatre en bronze, terminant à la 7e place du classement.

La Norvège a fini première avec 39 médailles dont 14 en or. L'Allemagne a aussi obtenu 14 médailles d'or mais possède huit médailles de moins que la Norvège.

La Corée du Nord, représentée par 22 athlètes, n'a remporté aucune médaille mais sa simple présence a été selon certains un symbole de paix.

Des feux d'artifice marquent le début de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang au stade olympique de PyeongChang ce dimanche 25 février 2018.

Se déroulant sous le slogan «Passion. Connectée», les Jeux de PyeongChang 2018 ont été les premiers Jeux olympiques d'hiver à être organisés en Corée du Sud et les plus grands JO d'hiver de l'histoire olympique, avec 2.920 athlètes et 92 nations participants. Un record de 102 médailles d'or étaient en jeu à PyeongChang et dans les villes voisines de Gangneung et Jeongseon.

Les athlètes et officiels se sont réunis au stade olympique de PyeongChang pour une dernière grande fête. La cérémonie de clôture, pensée par Song Seung-whan, était intitulée «La Nouvelle Vague». Elle a exprimé le sens de l'aventure qui pousse tout un chacun à se dépasser pour atteindre de nouveaux sommets, selon les organisateurs.

La cérémonie a mélangé imagerie traditionnelle coréenne et esthétisme moderne, tout en présentant le futur de la Corée à travers des spectacles de K-pop. Contrairement à la cérémonie d'ouverture, les athlètes ont défilé dans le stade sans ordre particulier, pour symboliser le rassemblement des athlètes en une seule et même nation.

En l'absence de parade des nations, la Corée du Sud et la Corée du Nord n'ont pas défilé ensemble derrière le drapeau de l'unification, comme elles l'ont fait pendant la cérémonie d'ouverture. Le patineur de vitesse Lee Seung-hoon a porté le drapeau national sud-coréen ce dimanche et le patineur artistique Kim Ju-sik a fait de même pour la Corée du Nord.

PyeongChang 2018 : les Olympiades se terminent en célébrant l'esprit d'aventure1

Lee est devenu le patineur de vitesse asiatique le plus titré aux Jeux olympiques grâce à ses cinq médailles. Il a remporté l'or au départ groupé et l'argent en poursuite par équipes à PyeongChang. Kim et Ryom Tae-ok ont fini 13e en patinage artistique, le meilleur résultat de la Corée du Nord à des Jeux olympiques dans ce sport.

PyeongChang a remis le drapeau olympique à Pékin, qui accueillera les prochains Jeux d'hiver en 2022. Cela sera la première fois que deux Olympiades d'hiver consécutives seront organisées en Asie. Pékin a donné pendant la cérémonie un spectacle culturel de huit minutes dirigé par le réalisateur renommé Zhang Yimou.

Le stade olympique de PyeongChang s'est transformé à la fin de la cérémonie en immense club où la musique dance retentissait dans le froid de la nuit. Le Sud-Coréen DJ Raiden et la star néerlandaise de la dance Martin Garrix ont contribué à réchauffer l'atmosphère et à finir la soirée en beauté.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page