Go to Contents Go to Navigation

Trump estime Pyongyang «sincère» au sujet des pourparlers en raison des sanctions

Actualités 07.03.2018 à 10h51

WASHINGTON, 06 mars (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump a déclaré aujourd’hui qu'il pensait la Corée du Nord sincère au sujet des discussions avec les Etats-Unis à cause des sanctions qui pèsent sur le régime.

Trump semble en attribuer le mérite à la campagne de «pression maximale» de son administration, qui a conduit à des sanctions économiques accrues contre Pyongyang pour ses programmes d'armes nucléaires et de missiles balistiques.

Il s’exprimait après que les Nord-Coréens ont proposé de discuter de leur programme d'armement nucléaire avec les Etats-Unis.

«Je pense qu'ils sont sincères, mais je pense qu'ils sont sincères en raison des sanctions à l’encontre de la Corée du Nord, y compris la grande aide que nous a apportée la Chine», a déclaré le chef d’Etat américain lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre suédois Stefan Lofven à la Maison-Blanche. «Les sanctions ont été très fortes et très incisives. Nous ne voulons pas que cela se produise. Alors, nous espérons qu'ils sont sincères. On verra.»

Ce photomontage montre (de g. à d.) le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le président sud-coréen Moon Jae-in et le président américain Donald Trump.

Le conseiller en chef de la sécurité nationale du président sud-coréen Moon Jae-in, Chung Eui-yong, est revenu mardi soir (heure de Séoul) d'un voyage à Pyongyang et a livré un compte-rendu de sa rencontre tenue la veille avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Chung a indiqué que Kim a exprimé sa volonté d'abandonner son développement nucléaire en échange d'une garantie de sécurité. Le dirigeant du royaume ermite a également dit à Chung qu'il était prêt à tenir des pourparlers «francs» avec les Etats-Unis sur la dénucléarisation et qu'il arrêterait toutes les provocations, y compris les essais nucléaires et balistiques, pendant le déroulement de ce dialogue.

Les deux Corées sont convenues d'organiser un sommet le mois prochain.

Trump a d'abord tweeté sa réaction, en écrivant que de «possibles progrès» sont en cours dans les négociations avec la Corée du Nord.

«Pour la première fois depuis de nombreuses années, un effort sérieux est fait par toutes les parties concernées», a-t-il tweeté. «Le monde regarde et attend ! C’est peut-être un faux espoir, mais les Etats-Unis sont prêts à s’engager fortement dans les deux sens !»

Avant cela, Trump a tweeté «nous verrons ce qui se passe !» en postant un lien vers un article sur la réunion entre Séoul et Pyongyang.

Le président américain a indiqué qu'il n'engagerait des pourparlers avec les Nord-Coréens que s'ils acceptent de se dénucléariser. Samedi dernier, il a également affirmé qu'il n'excluait pas des discussions directes avec Kim Jong-un, qu'il a appelé dans le passé «Little Rocket Man».

Il s’agissait de la première rencontre entre Kim et des officiels sud-coréens depuis qu'il a pris le pouvoir en décembre 2011.

Chung doit se rendre à Washington plus tard dans la semaine pour faire un compte-rendu de son voyage en Corée du Nord auprès des autorités américaines. Il a précisé que Pyongyang lui a demandé de livrer un message séparé pour Washington. Le conseiller sera rejoint par Suh Hoon, chef du Service national du renseignement (NIS) et membre de la délégation de cinq membres qui se sont rendus dans la capitale nord-coréenne.

L'offre surprise du Nord est intervenue à la suite du dégel des relations intercoréennes dans le sillage de sa participation aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang le mois dernier. Jusqu'à présent, les Etats-Unis se sont montrés très sceptiques quant à leurs intentions, invoquant des accords antérieurs qui ont conduit à un gel du programme nucléaire nord-coréen en échange d'une aide, mais qui se sont finalement soldés par des échecs.

Le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, a déclaré qu'il n'y aurait pas de changement dans la politique américaine.

«Quelle que soit la direction que prendra la Corée du Nord, nous serons fermes dans notre résolution», a-t-il déclaré via un communiqué. «Les Etats-Unis et nos alliés restent déterminés à exercer une pression maximale sur le régime de Kim pour mettre fin à son programme nucléaire. Toutes les options sont sur la table et notre position envers le régime ne changera pas jusqu'à ce que nous constations des avancés crédibles, vérifiables et concrètes vers la dénucléarisation.»

Pence s'est rendu le mois dernier aux Jeux de PyeongChang, où il devait rencontrer une délégation nord-coréenne de haut niveau qui comprenait la jeune sœur de Kim Jong-un. Les Nord-Coréens, cependant, se sont désistés à la dernière minute, selon Washington.

Le directeur du renseignement américain, Dan Coats, a déclaré lors d'une audition devant le Congrès que Washington devrait en apprendre davantage avant de décider d'accepter ou non des négociations avec la Corée du Nord.

«L'espoir est éternel, mais nous devons en apprendre beaucoup plus sur ces pourparlers et nous le ferons», a-t-il déclaré au Comité des services armés du Sénat. «Et l’IC (communauté du renseignement) continuera à mener toutes les collectes et évaluations possibles sur la situation en Corée du Nord.»

Le haut fonctionnaire du gouvernement américain a ensuite déclaré devant les journalistes qu'il fallait conserver un certain point de vue, car tous les accords de dénucléarisation passés avec la Corée du Nord ont été rompus par le régime.

«Les Nord-Coréens ont récolté notre scepticisme, alors nous sommes un peu mesurés dans notre optimisme», a fait état le responsable lors d'une conférence téléphonique.

Il a également noté que Pyongyang pouvait encore procéder à la construction d'armes de destruction massive sans les tester.

«Si leur plan est de gagner du temps pour continuer à construire leur arsenal, les pourparlers n’iront pas très loin», a-t-il prévenu. «Nous avons déjà vu ce film... et nous ne sommes pas sur le point d’écrire une suite avec une très mauvaise fin.»

lp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés de l’actualité
Les plus appréciés
Les plus ajoutés
more
more
more
Accueil Haut de page