Go to Contents Go to Navigation

«A Bull» du peintre Lee Jung-seob vendu 4,7 milliards de wons aux enchères

Actualités 07.03.2018 à 20h10

SEOUL, 07 mars (Yonhap) -- «A Bull» du peintre Lee Jung-seob a été adjugé 4,7 milliards de wons (4,37 millions de dollars) aux enchères à Séoul, le prix le plus élevé pour cet artiste (1916-1956), a annoncé ce mercredi la maison de ventes Seoul Auction.

Le tableau montre un taureau en train de combattre. La date exacte de sa création n'est pas connue.

Le précédent record aux enchères de l'artiste, un des plus grands peintres du pays, était de 3,56 milliards de wons pour une peinture de taureau adjugée en 2010 par Seoul Auction.

Pionnier de l'art moderne coréen, Lee est surtout connu pour ses peintures de taureaux peintes de façon dynamique capturant le mouvement vif de l'animal et ses yeux intenses mais tristes, qui selon les critiques exprimeraient le désir de l'artiste pour sa femme japonaise et ses deux fils, desquels il vivait séparé.

«Les neuf peintures de taureaux de Lee sont pour la plupart dans des musées, il est donc très rare qu'une d'elles soit proposée à la vente. Je pense que cela a joué dans le prix de vente», a déclaré Chey Youn-seok, le directeur du marketing de la maison de ventes.

L'œuvre coréenne la plus chère jamais vendue aux enchères est le tableau «Tranquility 5-IV-73 #310» de Kim Whan-ki, qui a atteint la somme de 6,55 milliards de wons en avril dernier dans une vente de K Auction. Les cinq œuvres d'art coréennes les plus chères sont toutes de Kim.

«A Bull» de Lee est devenue la sixième œuvre la plus chère du pays, devant «A Washing Place» de Park Su-geun (4,52 milliards de wons).

«A Bull» du peintre Lee Jung-seob.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page