Go to Contents Go to Navigation

Début des négociations entre Séoul et Washington sur le partage des coûts de la défense

Actualités 08.03.2018 à 09h52
Début des négociations entre Séoul et Washington sur le partage des coûts de la défense0

SEOUL, 08 mars (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis ont entamé ce jeudi (mercredi, heure américaine) des négociations en vue de renouveler leur accord sur le partage des coûts pour le maintien des 28.500 soldats américains stationnés dans le pays, a fait savoir le ministère des Affaires étrangères.

La première série de réunions a débuté à Honolulu, à Hawaï, et se poursuivra pendant trois jours. Chang Won-sam, diplomate de carrière, est le négociateur en chef côté sud-coréen. Son homologue est Timothy Betts, sous-secrétaire adjoint pour les projets, les programmes et les opérations du département d'Etat américain.

Le 9e Accord des mesures spéciales (SMA) a été signé en 2014 au bout de 10 séries de réunions de haut niveau. Il expirera le 31 décembre prochain.

Le président américain Donald Trump a appelé sans cesse Séoul à assumer une part plus importante des coûts liés au stationnement des troupes américaines sur le sol coréen.

Le gouvernement sud-coréen devrait de son côté souligner sa contribution actuelle déjà importante pour tenter de trouver un terrain d’entente, tout en tenant compte de l’importance du renforcement de l’alliance bilatérale face aux menaces nucléaires nord-coréennes.

«Nous nous sommes préparés en fonction des divers scénarios qui pourraient être proposés par les Etats-Unis», avait déclaré mardi le porte-parole du ministère Noh Kyu-duk. «Le gouvernement s'efforcera de parvenir à un accord qui assurera la stabilité des troupes stationnées ici et contribuera au renforcement des capacités de défense conjointe, tout en étant perçu comme acceptable, raisonnable et mutuellement bénéfique par le Parlement et le peuple.»

En vertu de l'Accord sur le statut des Forces américaines en Corée du Sud (SOFA), Washington doit assumer financièrement les coûts engendrés par le maintien des forces américaines présentes sur le territoire national et Séoul doit fournir les terrains et les installations pour les accueillir.

Cela dit, depuis 1991, la Corée du Sud prend en charge une partie de ces coûts dans le cadre du SMA. Elle a contribué l’année dernière à hauteur de 950 milliards de wons (889 millions de dollars).

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page