Go to Contents Go to Navigation

Des réunions de familles séparées seront-elles possibles en juin ?

Actualités 08.03.2018 à 11h36
Des Nord-Coréens se dirigent vers un hôtel lors de réunions de familles séparées en octobre 2015 au mont Kumgang.

SEOUL, 08 mars (Yonhap) -- Le gouvernement cherchera à organiser des réunions entre Croix-Rouge et autorités militaires des deux Corées après le troisième sommet intercoréen prévu à la fin du mois prochain, a fait savoir ce jeudi un officiel.

«Si l’on regarde les cas des sommets intercoréens du passé, des réunions de suivi destinées à concrétiser les accords trouvés entre les dirigeants se sont déroulées de manière active», a déclaré l’officiel sous couvert d’anonymat. «Le rétablissement des relations intercoréennes devrait s'accélerer de manière similaire cette fois-ci aussi.»

Lors d'une réunion avec les chefs des cinq partis politiques hier à Cheong Wa Dae, le président Moon Jae-in a fait part d’un tel plan, selon Lee Yong-ju, porte-parole du Parti pour la démocratie et la paix qui a participée à la réunion. «Le gouvernement a expliqué que diverses discussions auraient lieu comme une réunion entre Croix-Rouge et une réunion entre autorités militaires après le sommet intercoréen», a-t-il déclaré lors d’un point de presse.

Concernant la réunion militaire, les deux Corées se sont déjà mises d’accord pour sa tenue lors de la réunion intercoréenne de haut niveau de janvier dernier.

C’est en effet la réunion entre les Croix-Rouge des deux Corées qui attire la plus grande attention comme elle abordera principalement l’organisation de retrouvailles de familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953), si elle a lieu réellement. Séoul a déjà proposé plusieurs fois à Pyongyang d’organiser des réunions de familles séparées à l'occasion de la fête des moissons de l'année dernière et du Nouvel An lunaire de cette année. Des retrouvailles n'ont pas pu avoir lieu comme Pyongyang a demandé en contrepartie de ces réunions le rapatriement de 12 Nord-Coréennes qui ont fait défection au Sud en 2016.

«On ne sait pas s’il y a eu une entente concrète à propos des réunions de familles séparées lors de la dernière visite des envoyés spéciaux au Nord, mais nous nous attendons à ce qu’elles aient lieu naturellement dans un contexte de rétablissement des liens intercoréens», a noté l’officiel.

Si la réunion entre Croix-Rouge se tient en mai après le troisième sommet intercoréen, les retrouvailles de familles séparées pourraient être organisées à l’occasion du 18e anniversaire de la déclaration commune du 15-Juin. La dernière série de réunions de familles séparées a eu lieu en octobre 2015 au mont Kumgang, au Nord.

Selon des données du ministère de l’Unification, 131.447 candidats se sont inscrits pour des retrouvailles entre 1988 et janvier 2018, dont 58.685 sont toujours en vie. Pas moins de 64,7% de ces candidats sont âgés de 80 ans ou plus et, rien que l’année dernière, 3.795 personnes sont décédées sans pouvoir revoir leurs proches au Nord.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés de l’actualité
Les plus appréciés
Les plus ajoutés
more
more
more
Accueil Haut de page