Go to Contents Go to Navigation

Ko Un démis de ses fonctions à la tête de la commission de rédaction d'un dictionnaire coréen unifié

Actualités 08.03.2018 à 16h05
Ko Un

SEOUL, 08 mars (Yonhap) -- Ko Un, poète sud-coréen honorable autrefois, a été démis de ses fonctions à la tête de la Commission de rédaction conjointe du grand dictionnaire du peuple coréen en raison d’allégations d’inconduites sexuelles, a fait savoir ce jeudi un officiel du ministère de l'Unification.

Ko, qui a été plusieurs fois candidat au prix Nobel de littérature, est accusé d’avoir agressé sexuellement des femmes poètes.

Il a été visé dès le début de la campagne #MeToo qui secoue actuellement plusieurs domaines de la société sud-coréenne encore largement dominée par les hommes.

Le poète dirigeait la commission financée par le gouvernement pour la rédaction d’un dictionnaire coréen unifié, un projet destiné à combler le fossé linguistique entre les deux Corées.

Ko a présenté sa démission après l’éclatement du scandale le mois dernier et la commission a demandé officiellement au ministère de l’Unification de le révoquer. «Il a été démis du poste hier après consultation de ministères», a déclaré l’officiel.

Le gouvernement a décidé plus tôt de retirer ses œuvres des manuels scolaires et la mairie de Séoul a fermé une exposition consacrée au poète.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page