Go to Contents Go to Navigation

Les droits de douane américains seront abordés durant les négociations sur l'ALE

Actualités 09.03.2018 à 11h46

SEOUL, 09 mars (Yonhap) -- La Corée du Sud négociera avec les Etats-Unis sur les droits de douane américains sur les importations d’acier lors des négociations visant à modifier l’accord de libre-échange bilatéral (ALE KORUS) afin de minimiser l’impact sur l’industrie sidérurgique du pays, a fait savoir ce vendredi le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, Paik Un-gyu.

Le ministre a fait cette remarque brève après que le président américain Donald Trump a signé un accord imposant des droits de douane de 25% sur les importations d’acier. Trump a affirmé qu’il exempterait le Canada et le Mexique avec lesquels les Etats-Unis sont en cours de négociation pour modifier l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena).

Avec de nouveaux droits de douane qui entreront en vigueur dans 15 jours, Trump a laissé entendre qu’il pourrait accorder des exemptions à d’autres pays, en disant que «j’ai le droit de retirer ou ajouter des pays, je veux seulement la justice».

Séoul et Washington prévoient d’organiser une troisième série de négociations de l’ALE à Washington plus tard ce mois-ci. Les deux précédents rounds ont fait peu de progrès.

Lors de la deuxième négociation, Séoul s’est plaint de mesures prises par les Etats-Unis, dont des droits de sauvegarde pour ses lave-linge et panneaux solaires, alors que les négociateurs américains ont demandé d’alléger les réglementations dans le secteur automobile pour réduire leur déficit commercial.

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie Paik Un-gyu prend la parole le 20 février 2018 lors d'une rencontre avec des journalistes à Sejong.

«Etant donné que les droits de douane (sur les produits d’acier) ont été imposés alors que l’ALE KORUS est en cours de renégociation, nous allons discuter avec les Etats-Unis pour minimiser l’impact (sur les entreprises sud-coréennes)», a affirmé Paik aux journalistes à Séoul.

Paik a présidé une réunion avec les producteurs d’acier locaux et des officiels pour discuter de contre-mesures après l’annonce de ces nouvelles taxes.

Séoul a demandé à plusieurs reprises à l’administration Trump d’exempter la Corée du Sud des droits de douane en soulignant les relations étroites dans l’économie et la sécurité entre les deux pays.

La Corée du Sud a expédié 3,6 millions de tonnes de produits d’acier aux Etats-Unis l’année dernière, devenant le troisième pays exportateur, après le Canada et le Brésil, selon le département du Commerce des Etats-Unis.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés de l’actualité
Les plus appréciés
Les plus ajoutés
more
more
more
Accueil Haut de page