Go to Contents Go to Navigation

Moscou s'engage à coopérer pour les deux sommets avec la Corée du Nord

Actualités 14.03.2018 à 09h49
Le conseiller à la sécurité nationale Chung Eui-yong (2e de la dr.) et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov (3e de la g.) s'entretiennent le 13 mars 2018 à Moscou.

SEOUL, 14 mars (Yonhap) -- Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a promis de continuer à travailler étroitement avec la Corée du Sud pour assurer le succès des prochains sommets entre les deux Corées et entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, a fait savoir mardi Chung Eui-yong, conseiller à la sécurité nationale actuellement en visite à Moscou pour présenter les résultats de ses récentes visites à Pyongyang et Washington.

«Nous avons échangé beaucoup d’opinions avec la partie russe sur les résultats obtenus par la délégation spéciale sud-coréenne en Corée du Nord et les discussions entre la Corée du Sud et les Etats-Unis», a déclaré Chung après sa réunion avec le chef de la diplomatie russe, qui a également vu la présence du vice-ministre russe des Affaires étrangères Igor Morgoulov et de l'ambassadeur de Corée du Sud à Moscou, Woo Yoon-keun.

«Le ministre Lavrov a déclaré que le gouvernement russe continuerait à soutenir activement les accords de principe concernant le dialogue intercoréen et le sommet Corée du Nord-Etats-Unis. Nous sommes convenus de maintenir la coopération étroite entre la Corée du Sud et la Russie pour aider à organiser avec succès les deux sommets», a-t-il souligné.

Chung a aussi tenu à noter le rôle important de Moscou. «La Russie continue à jouer un rôle constructif en vue de la réalisation pacifique de l’objectif de dénucléarisation sur la péninsule coréenne et à déployer des efforts considérables pour conduire la Corée du Nord au dialogue», a estimé le conseiller du président Moon Jae-in.

Lavrov a de son côté souligné au début de la réunion que la visite à Moscou de Chung après ses voyages à Pyongyang, Washington et Pékin montrait bien l'importance que le gouvernement sud-coréen accorde à la nécessité de former un front uni solide entre tous les pays cherchant une résolution pacifique de la crise sur la péninsule coréenne.

Chung rencontrera mercredi d'autres officiels du gouvernement russe avant de rentrer à Séoul. Il s'est rendu le 5 mars dernier à Pyongyang en qualité d'envoyé spécial de Moon et a rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Au cours d'une visite aux Etats-Unis du 8 au 11 mars, il s'est entretenu avec le président américain Donald Trump pour lui transmettre la proposition de rencontre de Kim. Trump a accepté la proposition pour un sommet avant la fin de mai.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page