Go to Contents Go to Navigation

Le brise-glace sud-coréen débute une nouvelle mission en Antarctique

Actualités 27.03.2018 à 11h47
Image satellite de la barrière de glace Larsen C. © Institut coréen pour la recherche polaire (KOPRI)

SEOUL, 27 mars (Yonhap) -- Le brise-glace sud-coréen Araon a commencé une mission en Antarctique ce mardi pour explorer une barrière de glace fondante et étudier son impact sur le changement climatique et l'écosystème, a déclaré l’Institut coréen pour la recherche polaire (KOPRI).

L'Araon a quitté la ville portuaire de Lyttelton, située sur l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande, pour naviguer vers la plate-forme de glace Larsen C afin d'examiner la vitesse de fusion de l'iceberg, selon le KOPRI.

La plate-forme de glace Larsen C est la quatrième plus grande barrière de glace en Antarctique, couvrant une zone d'environ 55.000 kilomètres carrés, soit la moitié de la Corée du Sud.

Contrairement aux minces couches de banquise de mer, les barrières de glace sont des masses flottantes de plusieurs centaines de mètres d’épaisseur qui sont attachées à des nappes de glace au sol.

La région de l'océan Austral produit environ trois quarts des nutriments qui maintient la vie dans les océans au monde. La région abrite également la plupart des manchots et baleines du monde.

Larsen C a commencé à fondre en juillet 2017 et a perdu environ 5.000 mètres carrés d'un iceberg appelé «A-68», a déclaré un chercheur au KOPRI.

L’Araon et son équipage feront partie des premiers à explorer la barrière de glace, alors qu'une équipe conjointe composée de scientifiques des Etats-Unis et du Chili ont échoué à atteindre la plate-forme de glace en février en raison d’icebergs.

Les chercheurs sud-coréens rejoindront leurs collègues américains et chiliens pour explorer la barrière. Séoul a deux stations de recherche scientifiques près du pôle Sud, Roi Sejong et Jang Bogo, et une autre baptisée Dasan située près du pôle Nord. Tous les trois centres ont été nommés d'après des figures historiques coréennes.

Le brise-glace, inauguré en décembre 2009, mesure 111 mètres de la proue à la poupe, pèse 7.487 tonnes et peut rompre une plaque de glace d’un mètre d’épaisseur. Equipé d'une installation scientifique de pointe, l'Araon est également appelé «laboratoire flottant».

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page