Go to Contents Go to Navigation

Un groupe de réflexion américain va fermer en mai après l'arrêt de son financement par Séoul

Actualités 10.04.2018 à 20h25

SEOUL, 10 avr. (Yonhap) -- L'U.S.-Korea Institute, spécialisé dans les questions nord-coréennes, va fermer le mois prochain après que le gouvernement sud-coréen a décidé d'arrêter de le financer.

Robert Gallucci, président de l’U.S.-Korea Institute (USKI) de la Johns Hopkins School of Advanced International Studies à Washington, a fait savoir à Associated Press (AP) que l'institut va cesser ses activités après qu'il a refusé d'obéir à la demande de Séoul de remplacer sa direction. Gallucci a qualifié la demande d'«ingérence tout à fait inappropriée».

L'USKI opère le site Internet 38 North, un site renommé spécialisé dans les questions nord-coréennes. Le site continuera à opérer après le mois de mai car il dispose d'autres sources de financement, selon AP.

Le gouvernement sud-coréen fournit 2 milliards de wons (1,87 million de dollars) chaque année à l'institut, et ce depuis sa création en 2006.

L’Institut coréen de politique économique internationale (KIEP), qui administre ce financement, arrêtera l'aide à partir du mois de juin. Selon ce dernier, l'USKI n'a pas satisfait à la demande du Parlement de plus de transparence dans sa gestion et sa comptabilité, et n'a pas envoyé de rapport en mars sur les progrès réalisés en ce sens, comme l'a demandé le Parlement.

Galluci a pour sa part déclaré à AP que les rapports financiers de l'institut sont «très complets» et qu'il n'y a eu aucune mauvaise gestion des fonds. Il a dit avoir demandé au gouvernement sud-coréen de fournir des preuves de ses allégations, mais a dit n'avoir rien reçu en retour.

Robert Gallucci, président de l’U.S.-Korea Institute (USKI) de la Johns Hopkins School of Advanced International Studies à Washington, en interview le 5 avril 2018.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page