Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Les chefs des diplomaties sud-coréenne et japonaise espèrent coopérer sur le Nord et d'autres sujets

Actualités 11.04.2018 à 16h43
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha échange une poignée de main avec son homologue japonais Taro Kono le mercredi 11 avril 2018 au ministère des Affaires étrangères à Séoul, avant leur réunion bilatérale.

SEOUL, 11 avr. (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha et son homologue japonais Taro Kono ont exprimé leur souhait de renforcer la coopération bilatérale pour résoudre le sujet nucléaire nord-coréen et établir une paix durable dans la région.

Kono effectue sa première visite à Séoul depuis sa prise de fonction en août 2017. Elle marque également le premier voyage d’un ministre japonais des Affaires étrangères depuis décembre 2015.

«Avec les préparations en cours pour les sommets de la Corée du Sud et des Etats-Unis avec la Corée du Nord, qui pourraient être un tournant majeur dans la réalisation de la dénucléarisation, (nous) espérons une coopération pour atteindre l'objectif des deux pays de résoudre de manière pacifique la question nucléaire nord-coréenne et établir la paix», a indiqué Kang.

Kono a loué les efforts du gouvernement sud-coréen pour avoir mené l'ambiance de paix actuelle, en disant qu'il souhaite également maintenir une coopération étroite entre les deux voisins pour réaliser la dénucléarisation du Nord, la paix, la sécurité et la prospérité dans la région.

Sa visite à Séoul intervient alors que la Corée du Sud et les Etats-Unis se préparent actuellement de tenir leur sommet avec la Corée du Nord à la fin de ce mois-ci et en mai ou juin, respectivement. Les deux Corées prévoient de se rencontrer le 27 avril.

Séoul et Tokyo ont vu leur liens bilatéraux se détériorer récemment sur des sujets comme l'esclavage sexuel en temps de guerre de femmes coréennes et la revendication de souveraineté sur les îlots de Dokdo.

Kang a reconnu que les deux pays voisins font face à des défis mais a dit souhaiter le renforcement de la coopération dans des domaines comme l'économie, la culture et les échanges personnels qui pourraient être mutuellement bénéfiques, en essayant en même temps de trouver des solutions «sages» à ces défis.

Kono a effectué une visite de courtoisie au président Moon Jae-in et a également fait un déplacement au cimetière national de Séoul pour rendre hommage à des anciens combattants de la guerre de Corée (1950-1953), avant de rentrer au Japon.

Après la réunion, un officiel du ministère a déclaré durant un briefing que les deux ministres ont dit que les prochains mois seront une période «charnière» et «historique» et ont réaffirmé qu'ils partagent les objectifs de dénucléarisation du Nord et d'établissement d'une paix durable sur la péninsule coréenne.

Kono a également demandé à la Corée du Sud de transmettre les préoccupations du Japon sur ses citoyens kidnappés par la Corée du Nord, lors du prochain sommet intercoréen.

Kang a dit que ce dossier est d’ordre humanitaire comme celui des familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953) mais a ajouté qu'il n’est pas sûr que ces sujets soient discutés durant le sommet en plus des trois principaux sujets, à savoir la dénucléarisation, la paix sur la péninsule coréenne et l'amélioration des relations intercoréennes, selon l'officiel.

Kono a réitéré la demande de Tokyo pour que les sanctions et pressions soient maintenues jusqu'à ce que le Nord prenne des mesures concrètes vers la dénucléarisation.

Kang a dit être d'accord avec le chef de la diplomatie japonaise mais a noté qu'il est très important de maintenir l'élan du dialogue intercoréen, en appelant à une coopération étroite entre la Corée du Sud et le Japon dans ce domaine, a-t-il ajouté.

Concernant les relations bilatérales, ils ont convenu d'établir un plan pour intensifier leurs liens à l'occasion du 20e anniversaire de la déclaration conjointe pour un «nouveau partenariat» établie en 1998 par l'ancien président défunt Kim Dae-jung et le Premier ministre japonais de l'époque, Keizo Obuchi.

Pour cela, la Corée du Sud et le Japon projettent de tenir une réunion bientôt, a déclaré un autre officiel.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page