Go to Contents Go to Navigation

Moon : le succès du sommet intercoréen nécessite des efforts maximaux

Actualités 12.04.2018 à 16h34
Le président Moon Jae-in converse avec les conseillers du sommet intercoréen le jeudi 12 avril 2018 à Cheong Wa Dae.

SEOUL, 12 avr. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a cherché à rassembler le soutien public pour son sommet à venir avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, en disant qu'il demandera des efforts maximaux de tous les côtés pour assurer le succès dans une opportunité rare d’atténuer la tension entre les deux Corées.

«Le sommet Sud-Nord se tiendra dans 15 jours. Un sommet Nord-Etats-Unis est également prévu pour peu après. Ils représentent une chance qui n'arrivera qu'une fois dans une vie pour dénucléariser complètement la péninsule coréenne, établir une paix permanente et avancer vers un développement durable des relations Sud-Nord», a déclaré le président lors d'une rencontre avec un groupe de 21 conseillers, dont son conseiller spécial pour la sécurité Moon Chung-in.

«Nous devons travailler pour tirer profit de cette opportunité», a-t-il ajouté. La rencontre, tenue au palais présidentiel Cheong Wa Dae, est intervenue deux semaines avant le sommet intercoréen entre Moon et Kim du 27 avril.

Les anciens ministres de l'Unification Lim Dong-won, Jeong Se-hyun, Lee Jong-seok et Chung Dong-young et le député Park Jie-won ont figuré parmi les participants de cette rencontre.

«Nous devons tenir avec succès le sommet Sud-Nord pour qu'il mène à la réussite du sommet Nord-Etats-Unis, mais aucun d'entre eux n'est une tâche facile», a dit le président.

Moon a également souligné l'importance du soutien du peuple. «Le gouvernement mènera la voie et communiquera avec le peuple, mais je demande à vous, les conseillers, qui êtes plus convaincants que n’importe qui d’autres sur les relations Sud-Nord, de jouer un grand rôle pour rassembler le cœur du peuple», a-t-il dit.

Le sommet intercoréen à venir sera le troisième du genre après ceux tenus en 2000 et 2007 à Pyongyang. Moon a noté que sa rencontre avec Kim pourrait être les négociations les plus dures et les plus difficiles jamais vues, en partie à cause du développement des programmes nucléaire et balistique au cours de la dernière décennie.

Le président Moon Jae-in et le groupe de 21 conseillers pour le sommet intercoréen, lors d'un déjeuner à Cheong Wa Dae le jeudi 12 avril 2018.

«Nous avons l'expérience d'avoir tenu deux sommets intercoréens... et nous avons pu obtenir le sommet à venir grâce à cette expérience et ces résultats. Mais la situation actuelle est plus sérieuse qu'à tout autre moment dans le passé. La tension militaire a été à son apogée tandis que les relations Sud-Nord sont restées rompues au cours des 10 dernières années avec le progrès des technologies nucléaires et balistiques à un point où même les Etats-Unis se sentent menacés», a dit le chef de l'Etat, en soulignant à nouveau l'importance de résultats positifs au sommet Corée du Nord-Etats-Unis.

«Et c'est la raison pour laquelle je dis aujourd'hui que l'expérience et la sagesse de vous, les conseillers, sont plus nécessaires qu'auparavant pour assurer non seulement le succès du sommet intercoréen mais aussi le succès du sommet Nord-Etats-Unis», a-t-il ajouté.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page