Go to Contents Go to Navigation

Washington veut que Séoul partage le coût du déploiement d’atouts stratégiques autour de la péninsule

Actualités 13.04.2018 à 17h29

SEOUL, 13 avr. (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont demandé que la Corée du Sud partage le coût du déploiement d'atouts stratégiques autour de la péninsule coréenne lors des dernières discussions sur le renouvellement de l'accord de partage des coûts liés au maintien des troupes américaines en Corée du Sud, a fait savoir ce vendredi un responsable du ministère des Affaires étrangères.

Séoul a rejeté cette demande, affirmant que cette question ne devrait pas faire partie des négociations. «Notre position sur cette question est que l'accord traite (uniquement) du partage des coûts liés au maintien des troupes américaines», a déclaré à la presse le responsable.

Les deux pays ont tenu cette semaine à Jeju la 2e ronde de discussions sur ce sujet. Les discussions inaugurales ont eu lieu le mois dernier à Hawaï.

Selon la source, de «grandes différences» resteraient à aplanir concernant le montant proposé par chacun.

La question du partage des coûts liés à l'opération de la batterie antimissile américaine THAAD installée en Corée du Sud l'année dernière n’a pas été abordée, selon le responsable.

La prochaine ronde de discussions aura lieu en mai à Washington.

La Corée du Sud couvre une partie des coûts liés au maintien des Forces américaines en Corée du Sud (USFK) depuis 1991 en vertu de l’Accord des mesures spéciales (SMA). Sa contribution est d’environ 960 milliards de wons (887,5 millions de dollars) cette année, en forte augmentation par rapport aux 150 milliards de wons payés en 1991.

L’accord actuel, signé en 2014, arrivera à échéance le 31 décembre prochain. Washington veut que Séoul assume une plus grande part de la charge financière.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a déclaré plus tôt que la Corée du Sud a été un allié «très exemplaire» pour ce qui est du partage des coûts militaires et a ajouté que le gouvernement tentera de parvenir un accord raisonnable et transparent qui puisse être accepté par le public et par l'Assemblée nationale.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page