Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Nord a dit que les pourparlers à six sont «morts» au cours d'une réunion à Helsinki

Actualités 13.04.2018 à 17h52

SEOUL, 13 avr. (Yonhap) -- La Corée du Nord a estimé que les pourparlers à six sont «morts» au cours d'une récente réunion semi-officielle avec la Corée du Sud et les Etats-Unis tenue à Helsinki en Finlande, a fait savoir ce vendredi Jo Dong-ho, président de l'Institut pour la stratégie de sécurité nationale.

«La Corée du Nord a utilisé l'expression “les pourparlers à six sont morts”», a déclaré Jo au cours d'une conférence de presse, à propos de sa participation à la réunion d'Helsinki le mois dernier.

Cette réunion de deux jours a rassemblé 18 anciens responsables gouvernementaux et experts de Séoul, Washington et Pyongyang.

La délégation nord-coréenne de six personnes comprenait Choe Kang-il, vice-directeur général des affaires américaines au ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

Jo, qui dirigeait la délégation sud-coréenne, a dit ne pas se souvenir qui a prononcé cette remarque.

La délégation nord-coréenne a dit à plusieurs reprises être inquiète que le sommet à venir entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump soit annulé, selon Jo. «Ces inquiétudes ont désormais disparu mais à l'époque de la réunion d'Helsinki, la Corée du Nord se demandait comment faire confiance à Trump et qu'est-ce qui arriverait si les Etats-Unis décident de ne pas tenir le sommet», a précisé Jo, qui a ajouté que les Nord-Coréens ont demandé l'aide de la Corée du Sud pour que le sommet ait bien lieu.

Selon le président de l'institut, cette attitude montrerait que Pyongyang désire sincèrement faire bouger les choses. «Il est important de saisir cette opportunité et de réaliser la dénucléarisation», a-t-il dit.

Choe Kang-il, vice-directeur général des affaires américaines au ministère nord-coréen des Affaires étrangères, le 22 mars 2018 à Pékin.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page