Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Les dirigeants coréens veulent une dénucléarisation complète et une paix permanente sur la péninsule coréenne

Actualités 27.04.2018 à 20h18
Poignée de main intercoréenne

GOYANG, 27 avr. (Yonhap) -- Les dirigeants de la Corée du Sud et de la Corée du Nord ont réaffirmé ce vendredi leur volonté de dénucléariser complètement la péninsule coréenne et de réduire leurs armes conventionnelles lors du sommet historique entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

«Les deux dirigeants déclarent solennellement devant les 80 millions de personnes de notre nation et devant le monde entier qu'il n'y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne et qu'une nouvelle ère de paix a débuté», ont-ils dit dans la déclaration commune signée à la fin du sommet bilatéral dans la Zone commune de sécurité (JSA) à Panmunjom.

«Le Sud et le Nord ont réaffirmé leur accord de non-agression, qu'ils n'utiliseront aucune espèce de force l'un contre l'autre, et se sont engagés à respecter strictement l'accord», indique la déclaration. «Le Sud et le Nord ont décidé de réduire graduellement leur armement une fois les tensions militaires dissipées et la confiance rétablie en pratique.»

Moon a déclaré pendant la conférence de presse commune que la déclaration conjointe est un accord important qui contribuera à mettre formellement fin à la guerre de Corée et à dénucléariser la péninsule.

«Le président Kim et moi-même avons affirmé aujourd'hui qu'obtenir une péninsule coréenne sans nucléaire à travers une dénucléarisation complète est notre objectif commun. Je déclare clairement que le Sud et le Nord coopérerons plus étroitement en vue de parvenir à une dénucléarisation complète», a déclaré le président sud-coréen.

Kim, qui est président de la Commission des affaires de l'Etat, s'est engagé à mettre en œuvre l'accord, ainsi que ceux des précédents sommets. «Nous nous assurerons sans faillir que (l'accord) produira de bons résultats en communiquant étroitement entre nous deux pour que l'échec de la mise en œuvre des accords Nord-Sud du passé ne se répète pas», a déclaré le dirigeant nord-coréen.

«Le Sud et le Nord ont affirmé leur objectif partagé de réaliser une péninsule coréenne sans nucléaire à travers une dénucléarisation complète», a dit la déclaration.

Afin de mettre fin à la guerre de Corée en remplaçant l'accord d'armistice par un traité de paix, les deux pays vont promouvoir des discussions trilatérales et quadrilatérales avec les Etats-Unis et la Chine.

Séoul et Pyongyang vont aussi arrêter tout acte d'hostilité militaire, en mer comme dans le ciel. Des discussions militaires de haut niveau se tiendront avant la fin du mois de mai pour discuter de mesures additionnelles.

Moon et Kim sont aussi convenus de prendre diverses mesures pour promouvoir la paix et la réconciliation.

Tout d'abord, un dialogue de haut niveau aura lieu prochainement pour aborder les moyens de mettre en œuvre l'accord obtenu aujourd'hui à Panmunjom. Les échanges et la coopération seront en outre renforcés dans un souci de réconciliation.

A cette fin, des discussions entre les Croix-Rouge des deux pays seront organisées, notamment sur le sujet de la reprise des réunions de familles séparées par la guerre de Corée, avec pour but qu'une telle réunion se déroule le 15 août, le Jour de la Libération, selon la déclaration conjointe.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page