Go to Contents Go to Navigation

Séoul garde l'espoir malgré la suspension du dialogue par la Corée du Nord

Actualités 16.05.2018 à 21h14

SEOUL, 16 mai (Yonhap) -- Le gouvernement pense que la Corée du Nord va respecter son engagement concernant la dénucléarisation malgré qu'elle ait décidé de suspendre indéfiniment le dialogue avec la Corée du Sud, a fait savoir ce mercredi un responsable du bureau présidentiel.

«Nous pensons que la situation actuelle fait partie d'un processus difficile dans lequel il faut dessiner le même dessin et que c'est une douleur que nous devons endurer pour parvenir à de bons résultats», a indiqué l'attaché de presse présidentiel Yoon Young-chan dans un communiqué.

Pyongyang a décidé aujourd'hui de suspendre les discussions intercoréennes de haut niveau qui devaient se tenir ce mercredi, justifiant sa décision par la tenue des exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les Etats-Unis.

Le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères Kim Kye-gwan a déclaré, après l'annonce de la suspension des discussions intercoréennes, que la Corée du Nord pourrait reconsidérer la tenue du sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump.

Séoul a dit regretter le report de ces discussions, qui selon lui porte atteinte aux accords conclus entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de leur sommet historique le 27 avril.

«Il est regrettable que la décision unilatérale du Nord de reporter les discussions intercoréennes de haut niveau, invoquant les manœuvres aériennes annuelles entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, ne soit pas conforme à l'esprit et à la vocation des accords conclus entre les dirigeants des deux pays», a indiqué le ministère de l'Unification dans un communiqué publié ce mercredi.

Dans ladite déclaration de Panmunjom, du nom du village de la trêve où s'est déroulé le sommet intercoréen, Moon et Kim ont décidé d'interrompre les actes hostiles entre les deux pays et de chercher à dénucléariser complètement la péninsule coréenne.

Kim, au cours de sa rencontre avec le conseiller présidentiel sud-coréen à la sécurité Chung Eui-yong, avait dit qu'il comprenait la nécessité pour la Corée du Sud de reprendre les exercices militaires avec les Etats-Unis, qui avaient été temporairement interrompus pendant les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de PyeongChang.

Le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon répond à des questions de journalistes le mercredi 16 mai 2018 à son arrivée à son bureau. La Corée du Nord a annulé dans la nuit la réunion intercoréenne de haut niveau qui devait avoir lieu ce jour-ci.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page