Go to Contents Go to Navigation

(Interview Yonhap) La lauréate du prix Benois de la danse estime avoir encore beaucoup de choses à apprendre

Interviews 07.06.2018 à 14h47
Ballerine Park Sae-eun. (Photo fournie par Park)

MOSCOU, 07 juin. (Yonhap) -- La lauréate du prix Benois de la danse dans la catégorie ballerine, Park Sae-eun, a déclaré que la récompense est un choc pour elle parce qu'elle a pensé avoir encore beaucoup de choses à apprendre quand elle a dansé à côté de ses concurrentes de la compétition annuelle.

En battant cinq autres candidates, Park a remporté le prix Benois de la danse mardi à Moscou pour son rôle principal dans «Diamants», faisant partie de la trilogie «Joyaux» du chorégraphe George Balanchine.

Avec cette victoire, Park est devenue la quatrième personne de nationalité sud-coréenne à remporter le prix, l'un des plus prestigieux au monde dans le domaine de la danse classique, après Kang Sue-jin (1999), Kim Joo-won (2006) et Kim Ki-min (2016). Le prix a été fondé par l'Association internationale de la danse à Moscou.

Park Sae-un, première danseuse du Ballet de l’Opéra national de Paris, pose pour une séance photos le mardi 5 juin 2018, après avoir reçu le prix Benois de la danse, fondé par l'Association internationale de la danse à Moscou.

«J'ai fait le gala (compétition pour le prix) à côté de danseuses mondialement connues au théâtre Bolchoï à la fin du mois dernier. J'ai été choquée et je me suis dit comment tu pourras faire du ballet alors qu’il y a beaucoup de personnes extraordinaires et belles comme elles», a dit Park lors d'une interview accordée à l'agence de presse Yonhap après la cérémonie de remise des prix.

«Le prix a été un autre choc qui est arrivé alors que je n'étais même pas sorti du choc massif (du processus de la compétition)», a-t-elle confié.

«Je suis très honorée d'avoir reçu ce prix car j'ai toujours pensé que je ne suis pas encore assez bonne. J’ai perdu mes esprits à cause du choc du prix inattendu.»

La première danseuse du Ballet de l’Opéra national de Paris, âgée de 28 ans, est restée humble même après avoir reçu le prix le plus prestigieux. Le dernier prix a renforcé son sens des responsabilités et elle souhaite impressionner plus de personnes qui aiment le ballet.

«Je veux retourner à Paris et faire plus de ballets avec mes meilleurs efforts pour impressionner les publics. Je souhaite être plus responsable et verser plus d'efforts», a-t-elle indiqué. «Je souhaite également rester au Ballet de l'Opéra national de Paris jusqu'à l'âge de la retraite, 42 ans. Mais je ne sais pas encore si je retournerai en Corée du Sud et resterai en France après.»

Elle a également remercié ses parents pour leur soutien en Corée et les professeurs qu’elle a rencontrés depuis ses débuts.

La ballerine Park Sae-un joue le rôle principal dans «Diamants», faisant partie de la trilogie «Joyaux» du chorégraphe George Balanchine dans un spectacle de gala après avoir remporté le prix Benois de la danse dans la catégorie ballerine le mardi 5 juin 2018 à Moscou.

Elle a été formée à l’Académie nationale de danse du Ballet coréen et a rejoint le Corps du ballet de l’Opéra national de Paris en 2011 pour ensuite en devenir une membre permanente (2012), suivant ainsi les pas du soliste Kim Yong-geol, le premier Coréen et Asiatique à avoir réussi cet exploit.

Avant son arrivée au Ballet de l'Opéra national de Paris, Park avait remporté trois des quatre compétitions de ballet les plus prestigieuses, avec l'or au Concours international de ballet de Varna en Bulgarie en 2010, l'argent à la USA International Ballet Competition (USA IBC) en 2006 (l'or n’a pas été attribué cette année-là) et le premier prix du Prix de Lausanne en 2007.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page