Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Les deux Corées conviennent de restaurer «rapidement» les lignes de communication militaires

Actualités 25.06.2018 à 17h25

SEOUL, 25 juin (Yonhap) -- Les deux Corées sont convenues ce lundi de restaurer «rapidement» leurs lignes de communication militaires au cours de leurs discussions de niveau opérationnel visant à réduire les tensions et à instaurer la confiance, a indiqué le ministère de la Défense.

La première réunion de grade colonel en plus de sept ans s'est déroulée au bureau des douanes, de l'immigration et de la quarantaine à Paju, juste au sud de la frontière intercoréenne, pendant environ une heure. Elle fait suite à leur accord conclu lors des pourparlers de niveau général tenus plus tôt ce mois-ci.

Le colonel d'armée Cho Yong-geun a dirigé la délégation sud-coréenne, tandis que le colonel Om Chang-nam a représenté le Nord.

«Au cours de ce contact de niveau opérationnel, les deux côtés ont été d'avis qu'il est urgent de restaurer les lignes de communication militaires afin de mettre en œuvre la déclaration de Panmunjom», a indiqué le ministère dans un communiqué de presse.

Les deux parties sont aussi convenues de prendre rapidement des mesures pour normaliser la ligne occidentale partiellement restaurée et de discuter plus en avant de la restauration de la ligne orientale, actuellement coupée.

Les deux parties ont ouvert la ligne de communication occidentale en 2002 et la ligne orientale l'année suivante.

La première ligne, dans la partie ouest de la frontière intercoréenne, a été suspendue en 2016 suite à la fermeture par Séoul du complexe industriel intercoréen de Kaesong, mais sa liaison téléphonique a été rétablie en janvier dernier avant les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang auxquels le Nord a participé. La ligne orientale a été bloquée en 2011 dans un contexte de tensions militaires, puis complètement rompue en raison d'un incendie de forêt en 2013.

Des hauts fonctionnaires des deux Corées tiennent de rares pourparlers de niveau général au village frontalier de Panmunjom, le 14 juin 2018. (Joint Press Corps-Yonhap)

lp@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page