Go to Contents Go to Navigation

Le sommet intercoréen est sur la bonne voie malgré la réunion préparatoire tardive

Actualités 13.09.2018 à 10h16

SEOUL, 13 sept. (Yonhap) -- Les préparatifs sont en cours pour le prochain sommet intercoréen, malgré le retard dans la proposition d'une réunion de travail entre les deux parties, ont indiqué aujourd'hui des responsables à Séoul.

Le président Moon Jae-in devrait effectuer une visite à Pyongyang de mardi à jeudi prochains pour une troisième réunion bilatérale avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Les deux dirigeants se sont rencontrés auparavant les 27 avril et 26 mai dans le village frontalier de Panmunjom, situé sur la frontière intercoréenne.

Les deux Corées sont convenues de se rencontrer en début de semaine pour discuter des derniers détails du troisième sommet Moon-Kim.

La Corée du Nord reste cependant muette quant à la proposition sud-coréenne de tenir une telle réunion à Panmunjom depuis le début de cette semaine, selon des responsables de Cheong Wa Dae.

«Nous n'avons pas encore reçu de réponse de la Corée du Nord», a fait savoir aujourd'hui un responsable du bureau présidentiel.

Le sommet intercoréen est sur la bonne voie malgré la réunion préparatoire tardive0

A seulement cinq jours du début du voyage de Moon en Corée du Nord, beaucoup s'inquiètent du fait qu'ils soient forcés d'aborder trop rapidement certains détails lors de la préparation du voyage.

Pourtant, peu d'observateurs estiment que le sommet intercoréen pourrait être retardé.

«Nous devrons simplement préparer le sommet sans réunion de travail s'il n'y en a pas», a déclaré le porte-parole de Cheong Wa Dae, Kim Eui-kyeom, ajoutant que les deux Corées avaient et continuaient de discuter via divers moyens, qui comprennent apparemment des lignes directes militaires.

Les deux Corées doivent également ouvrir demain un bureau de liaison commun dans la ville frontalière de Kaesong, en Corée du Nord, qui, selon des responsables sud-coréens, fournira pour la première fois de l'histoire un canal de communication direct 24 heures sur 24 avec le Nord communiste.

Le chef de cabinet de Moon, Im Jong-seok, a également laissé entendre que la plupart des préparatifs avaient déjà été faits, affirmant que les deux Corées s'étaient accordées pour maintenir à 200 le nombre de délégués sud-coréens au sommet intercoréen.

Un responsable de Cheong Wa Dae a indiqué que le gouvernement avait presque terminé sa liste de délégués comprenant les dirigeants d'au moins trois partis politiques, dont le Parti démocrate et le Parti de la justice.

Des rapports antérieurs ont suggéré que la liste pourrait également inclure un groupe de chefs d'entreprise de premier plan, tels que le patron de facto du groupe Samsung, Lee Jae-yong.

Les officiels du bureau présidentiel ont refusé de confirmer, mais Moon Jae-in avait précédemment exprimé l'espoir que des chefs d'entreprise sud-coréens l'accompagnent lors de son voyage en Corée du Nord.

La prochaine rencontre de Moon avec Kim marquera le cinquième sommet intercoréen de l'histoire. Ce sera également la troisième du genre à se tenir dans la capitale nord-coréenne après les deux premiers sommets intercoréens organisés en 2000 et 2007, entre les anciens dirigeants sud-coréens Kim Dae-jung et Roh Moo-hyun, respectivement, et l'ex-leader nord-coréen Kim Jong-il.

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page