Go to Contents Go to Navigation

Le MERS-CoV n'a que peu d'effet sur la fréquentation dans les hôpitaux

Actualités 14.09.2018 à 17h36

SEOUL, 14 sept. (Yonhap) -- Le nombre de personnes se rendant dans les hôpitaux de la capitale traitant le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) n'a pas beaucoup baissé, ont montré ce vendredi des données officielles.

Un homme de 61 ans a été diagnostiqué samedi avec la maladie après être rentré chez lui consécutivement à une visite au Koweït. A son arrivée à l'aéroport international d'Incheon, il a été transporté au service des urgences du Samsung Medical Center, dans le sud de Séoul puis a été transféré à l'hôpital de l'Université nationale de Séoul dans le nord de la ville.

Selon des sources hospitalières, le nombre de patients en visite dans les deux hôpitaux a baissé de moins de 5% par rapport à avant le cas de MERS.

Le nombre de patients en consultation externe au Samsung Medical Center a baissé de 4% lundi et de 2% mardi avant de revenir à la normale mercredi.

Le taux d'annulation de rendez-vous à l'hôpital de l'Université nationale de Séoul où le patient est actuellement hospitalisé a été d'environ 5%.

A contrario, le nombre de patients en consultation externe dans les hôpitaux traitant le MERS-CoV avait baissé de près de moitié il y a trois ans pendant l'épidémie de la maladie.

Les experts pensent qu'une éventuelle épidémie a été contenue.

Michael J. Ryan, officiel à l'Organisation mondiale de la santé, a estimé que la réponse du gouvernement sud-coréen au récent cas de MERS-CoV a été satisfaisante. Il a également estimé un second cas très peu probable.

Le MERS-CoV est une maladie respiratoire virale. Le taux de mortalité chez l'homme est de 20-46%. Le coronavirus provient des chameaux, qui ne présentent généralement pas de symptôme, et peut être transmis à travers un contact physique.

Le premier cas de MERS a été enregistré en Arabie saoudite et s'est depuis répandu dans d'autres pays. En juin de cette année, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait signalé 2.229 cas confirmés en laboratoire.

La Corée du Sud a été frappée par une épidémie de MERS en 2015, entraînant 38 décès et 186 personnes testées positives.

Le MERS-CoV n'a que peu d'effet sur la fréquentation dans les hôpitaux0

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés de l’actualité
Les plus appréciés
Les plus ajoutés
more
more
more
Accueil Haut de page