Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Embrassade chaleureuse entre Moon et Kim à l'aéroport

Actualités 18.09.2018 à 18h38

SEOUL, 18 sept. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a chaleureusement accueilli ce mardi le président Moon Jae-in à Pyongyang au cours d'une cérémonie élaborée qui a compris une embrassade, un défilé au pas de la garde d'honneur et des centaines de personnes agitant des fleurs et criant «hourra».

Après l'arrivée de l'avion présidentiel à l'aéroport international Sunan à Pyongyang, Kim et sa femme Ri Sol-ju sont apparus sous les encouragements de plusieurs centaines de personnes brandissant des fleurs, le drapeau national nord-coréen et le drapeau de la péninsule coréenne, souvent utilisé pendant les événements intercoréens.

Derrière se trouvaient des panneaux géants disant «Nous saluons sincèrement le président Moon Jae-in à Pyongyang» et «Ouvrons l'ère de paix et de prospérité avec les forces combinées des Coréens».

Le dirigeant nord-coréen, vêtu de son traditionnel vêtement maoïste, et sa femme se sont approchés de l'avion. Une fois ces derniers au pied de l'appareil, Moon et la Première dame Kim Jung-sook sortirent, adressèrent à la foule un geste de la main puis descendirent les escaliers de la plateforme.

Arborant de larges sourires, Moon et Kim s'embrassèrent et se prirent les mains. Ils saluèrent les dames puis se parlèrent pendant un moment avec pour fond sonore les «hourras» de la foule.

Kim Yo-jong, la soeur du dirigeant nord-coréen, était aussi présente.

Enbrassade entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Les deux dirigeants ont échangé des salutations avec des hauts responsables de chaque côté. Les responsables nord-coréens comprenaient le numéro deux du pays et chef de l'Etat cérémonial Kim Yong-nam; Choe Ryong-hae, vice-président du parti au pouvoir; Ri Su-yong, vice-président du Comité central du parti au pouvoir et le ministre des Affaires étrangères Ri Yong-ho.

Moon et Kim sont ensuite passés devant la garde d'honneur nord-coréenne et sont montés sur une estrade pour passer en revue la garde marchant en cadence la carabine à la main.

Les Nord-Coréens, les femmes vêtues du costume traditionnel hanbok et les hommes en costume foncé, exprimèrent leur enthousiasme quand Moon et Kim passèrent près d'eux pour monter à bord de leur véhicule. Moon s'est arrêté et a serré la main de plusieurs d'entre eux puis les a gratifiés d'une révérence avant de partir.

Parade dans les rues de Pyongyang sous les acclamations de la foule.

Les deux dirigeants ont quitté l'aéroport dans des voitures séparées mais sont ensuite montés dans une limousine décapotable à l'entrée du centre-ville pour effectuer une procession automobile dans les rues de Pyongyang, bordées de dizaines de milliers de personnes brandissant des fleurs en papier et des drapeaux et chantant «l'unification de la patrie».

À un moment, le cortège s'est arrêté et une Nord-Coréenne a remis un bouquet de fleurs à Moon. La soeur de Kim a ensuite pris les fleurs et les deux dirigeants ont marché dans les rues pendant un moment, saluant la foule en liesse.

Moon et Kim se parlèrent de temps à autre pendant cette marche. Ils ont fait le chemin ensemble dans la même voiture jusqu'à la maison des hôtes d'Etat Paekhwawon, où Moon et sa femme resteront pendant leur voyage à Pyongyang.

Les employés des lieux ont offert des fleurs à Moon et à la Première dame. Kim et son épouse ont ensuite escorté Moon et la Première dame à l'intérieur de la maison d'hôtes, où ils ont échangé des civilités pendant un petit moment.

«J'ai été ému par cet accueil si chaleureux», a dit Moon.

Kim a dit que l'accueil reflète le désir des Nord-Coréens que les deux côtés parviennent à des «résultats plus rapides et importants».

«Je pense que nous devons garder à l'esprit les désirs et attentes des peuples du Nord et du Sud et produire des résultats plus importants plus rapidement», a dit Kim.

Moon a lui aussi dit qu'il est temps que les deux côtés produisent des résultats tangibles.

«Maintenant que le printemps à Panmunjom a été suivi par l'automne à Pyongyang, il est temps (que nos efforts) portent leurs fruits», a dit le président, faisant référence au sommet d'avril tenu avec Kim. «Bien que nous sommes enthousiastes, je pense que nous devons aussi ressentir un poids sur nos épaules. Je crois toutefois que les choses vont bien se passer car il y a de la confiance et de l'amitié entre nous.»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page