Go to Contents Go to Navigation

Séoul propose une réunion parlementaire intercoréenne en novembre à Pyongyang

Actualités 08.10.2018 à 10h13
Le président du Parti démocrate Lee Hae-chan (deuxième à partir de la g.) prend la parole le vendredi 5 octobre 2018, lors d'une rencontre entre hommes politiques des deux Corées à Pyongyang. (Joint Press Corps-Yonhap)

SEOUL/PYONGYANG, 08 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud a proposé de tenir une réunion parlementaire intercoréenne en novembre à Pyongyang et un autre rassemblement l'année prochaine à Séoul.

La proposition a été faite par des hommes politiques sud-coréens qui se sont rendus à Pyongyang la semaine dernière afin d'assister à un événement conjoint pour fêter le 11e anniversaire du sommet intercoréen de 2007.

Le président de l'Assemblée nationale Moon Hee-sang a proposé plus tôt à l'Assemblée populaire suprême (APS) de la Corée du Nord que les deux Parlements tiennent une réunion d'ici la fin de l'année. Le Nord a exprimé son soutien «dans le principe».

Un officiel nord-coréen a déclaré à des journalistes que le Sud semble souhaiter une telle rencontre le mois prochain à Pyongyang et une autre en 2019 à Séoul.

«Le Nord a une position selon laquelle il veut une réunion avant la fin de l'année», a déclaré Lee Hae-chan, chef du Parti démocrate.

«La rencontre proposée nécessite la participation des partis au pouvoir et d'opposition, mais si la réunion se tient à Pyongyang, le principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée (PLC) a dit qu'il n'y participerait pas», a-t-il ajouté.

Le président de l'APS, Choe Thae-bok, quant à lui, n'a pas assisté à la réunion des hommes politiques des deux Corées la semaine dernière, en raison de problèmes de santé

Le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyun a affirmé que le Nord devait se pencher sur un remplaçant si Choe n'est pas en mesure de participer à la réunion parlementaire proposée.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page