Go to Contents Go to Navigation

Début de l'audit parlementaire sur les organes gouvernementaux

Actualités 10.10.2018 à 10h27
Début de l'audit parlementaire sur les organes gouvernementaux - 1

SEOUL, 10 oct. (Yonhap) -- L'Assemblée nationale a entamé aujourd'hui un audit de 20 jours sur les ministères et agences gouvernementales. Les politiques de l'administration Moon Jae-in vis-à-vis de la Corée du Nord et en matière d'économie seront ainsi passées au crible.

L'audit de cette année sera une évaluation complète du gouvernement Moon inauguré en mai de l'année dernière avec la promesse de dialoguer avec la Corée du Nord et de chercher une croissance dirigée par les revenus.

Quatorze des 17 commissions parlementaires examineront la performance de 734 organes publics jusqu'au 29 octobre prochain. Les trois autres commissions, dont la commission du renseignement, effectueront leur audit sur 19 organisations du 30 octobre au 7 novembre.

Le Parti démocrate (PD), au pouvoir, projette de mettre en avant les efforts déployés par le gouvernement et lui-même pour apporter la paix sur la péninsule coréenne.

Moon a tenu cette année trois sommets avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Le Nord a promis des efforts pour une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Moon a joué un rôle de médiateur entre les Etats-Unis et la Corée du Nord pour faire avancer les négociations de dénucléarisation du Nord qui se trouvaient dans l'impasse. Le président américain Donald Trump et Kim devraient tenir un deuxième sommet dans un avenir proche après leur sommet historique de Singapour en juin.

Les partis d'opposition s'apprêtent de leur côté à se focaliser sur ce qu'ils ont appelé «l'échec» de la politique de croissance dirigée par les revenus de Moon sur fond de stagnation du marché du travail.

La croissance menée par les revenus est l'un des trois piliers de la politique économique du gouvernement Moon avec la croissance dirigée par l'innovation et la concurrence équitable. Elle est destinée à stimuler la croissance économique en augmentant les revenus des ménages et les dépenses de consommation.

Pour aller dans ce sens, le gouvernement a augmenté le salaire horaire minimum de deux chiffres pour cette année et l'année prochaine mais cette décision a eu des effets non voulus en affectant la création d'emplois.

Au cours de l'audit parlementaire, la principale formation d'opposition, le Parti Liberté Corée (PLC), projette aussi de souligner l'absence de mesures concrètes de la part du Nord en vue de sa dénucléarisation.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page