Go to Contents Go to Navigation

Le nouveau chef du JCS promet de soutenir les efforts de paix et de renforcer l'état de préparation

Actualités 11.10.2018 à 10h28
Le nouveau chef d'état-major des armées, Park Han-ki, effectue le salut militaire le 11 octobre 2018 lors de la cérémonie d'investiture au ministère de la Défense.

SEOUL, 11 oct. (Yonhap) -- Le général Park Han-ki, le nouveau chef d'état-major des armées, est entré en fonction ce jeudi et a promis de soutenir les efforts en cours pour favoriser la paix sur la péninsule coréenne et de renforcer l'état de préparation militaire et la coopération entre les différents branches des forces militaires.

Dans un discours prononcé lors de la cérémonie d'investiture, le 41e patron du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) a également souligné sa volonté de mettre en place des «forces d'élite basées sur les technologies» à travers l'initiative de «réforme de la défense 2.0» destinée à créer une armée plus petite mais plus intelligente.

«Aujourd'hui, la situation sécuritaire sur la péninsule coréenne est à un tournant historique où nous nous dirigeons vers la paix et la prospérité après une longue période de confrontation», a-t-il déclaré.

«Nos citoyens appellent à une armée fiable qui peut assurer la sécurité du peuple et de la nation tout en restant totalement prête (à faire face) à toute situation», a-t-il ajouté.

A propos du récent accord militaire intercoréen détaillant une série de mesures de contrôle des armes, Park a promis de déployer des «efforts actifs» pour sa mise en œuvre.

«C'est une tâche cruciale à laquelle tous nos citoyens s'intéressent et s'attendent», a-t-il noté. «Tout en cherchant à s'assurer que l'accord sera appliqué, nous établirons une posture capable de faire face à toute situation.»

Les ministres de la Défense des deux Corées ont signé l'accord militaire juste après le troisième sommet entre le président Moon Jae-in et le dirigeant Kim Jong-un le mois dernier à Pyongyang.

L'accord inclut le désarmement de la Zone commune de sécurité (JSA), dans la Zone démilitarisée (DMZ), en retirant des postes de garde et en établissant des zones tampons terrestres, maritimes et aériennes afin de réduire les tensions et de prévenir les affrontements accidentels.

Dans son discours, il a aussi fait part de son souhait de renforcer la coopération entre les branches en s'appuyant sur le «développement équilibré» de l'armée de terre, de la marine et de l'armée de l'air et de développer les capacités à faire face aux menaces sécuritaires globales dont celles dans le cyberespace.

«Je chercherai un changement dans le paradigme de combat pour m'assurer que tous les soldats et toutes les unités de combat puissent être opérationnels sous la même stratégie et les mêmes concepts opérationnels à travers une coopération et communication étroites entre les branches», a souligné le nouveau chef du JCS.

Park a occupé divers postes de commandant, notamment au sein du 2e commandement opérationnel de l'armée de terre, du 8e corps et de la 53e division.

Passage en revue

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page