Go to Contents Go to Navigation

La chirurgie plastique attire de plus en plus de patients étrangers

Actualités 11.10.2018 à 11h42

SEOUL, 11 oct. (Yonhap) -- Plus de 48.000 étrangers sont venus en Corée du Sud l'année dernière pour subir des opérations de chirurgie esthétique, dépensant quelque 215 milliards de wons (164 millions d'euros), ont révélé aujourd'hui des données du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Les chiffres fournis par Nam In-soon, député du Parti démocrate, dans le cadre d'un audit parlementaire montrent que 397.882 patients étrangers sont venus au pays du Matin-Clair en 2017 et ont payé 639,9 milliards de wons en frais médicaux. Les chiffres sont en baisse de 6,5% pour le volume de patients et de 25,6% pour les sommes dépensées.

Les chiffres correspondants pour ceux ayant eu recours à la chirurgie plastique ont toutefois augmenté. Par rapport à l'année précédente, 968 étrangers de plus sont venus pour des interventions esthétiques, soit 12,3% du nombre total de patients d'outre-mer.

Les personnes qui ont subi des opérations de chirurgie plastique ont dépensé 215 milliards de wons, soit 52,5 milliards de plus que l'année précédente. La somme de l'année dernière représentait 33,6% du total des dépenses médicales des patients étrangers.

Les données montrent que 20,2% des étrangers ont été traités dans les départements de médecine interne, soit la proportion la plus importante.

Viennent ensuite la chirurgie plastique, suivie des examens dermatologiques (10,9%) et médicaux (9,8%).

Leurs dépenses médicales s'élevaient en moyenne à 4,4 millions de wons par personne pour la chirurgie esthétique, soit la plus grosse somme comparée aux 2,98 millions de wons pour la chirurgie générale, 2,77 millions pour la pédiatrie et 1,95 million pour la neurochirurgie.

La chirurgie plastique attire de plus en plus de patients étrangers - 1

lp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page