Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Nord, la Chine et la Russie appellent à des mesures «correspondantes» dans les négociations nucléaires

Actualités 11.10.2018 à 13h26
La vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères Choe Son-hui ( à gauche) et ses homologues chinois et russe, Kong Xuanyou (au centre) et Igor Morgoulov. (Yonhap News TV)

SEOUL, 11 oct. (Yonhap) -- Des hauts diplomates de la Corée du Nord, de la Chine et de la Russie ont appelé à des «mesures correspondantes» en réponse aux mesures «pratiques» pour la dénucléarisation du Nord, a rapporté ce jeudi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Les trois ont également demandé à ce que la dénucléarisation soit réalisée «étape par étape et de manière simultanée» et ont souligné l'importance du renforcement de la confiance dans le processus.

Les demandes font partie du consensus qu'a obtenu la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères Choe Son-hui avec ses homologues russe et chinois, Igor Morgoulov et Kong Xuanyou respectivement, durant leurs toutes premières réunions trilatérales à Moscou mardi, selon la KCNA.

«Les trois parties ont réaffirmé leur volonté de dénucléarisation de la péninsule coréenne et d'établissement d'un régime de paix là-bas», a rapporté la KCNA.

«Les trois parties ont partagé la compréhension qu'il faudra veiller à ce que ces processus avancent étape par étape et de manière simultanée, en accordant la priorité au renforcement de la confiance, et qu'ils soient accompagnés de mesures correspondantes de la part des pays concernés», a ajouté l'agence nord-coréenne.

Les réunions sont intervenues alors que la Corée du Nord et les Etats-Unis cherchent un deuxième sommet «à la date la plus rapprochée possible» après une impasse qui a duré plusieurs mois dans les négociations nucléaires suite à leur premier sommet en juin.

Les réunions ont fait suite également au troisième sommet entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un le mois dernier. Les leaders ont promis de travailler pour transformer la péninsule coréenne en une «terre de paix» sans armes nucléaires et menaces nucléaires.

Les Etats-Unis et la Corée du Nord ne sont pas encore d'accord sur les moyens de débarrasser le programme nucléaire de Pyongyang.

Le Nord insiste que les Etats-Unis doivent prendre des mesures «correspondantes» en réponse à ses mesures pratiques pour la dénucléarisation. L'Etat communiste a appelé à la déclaration de la fin officielle de la guerre de Corée (1950-1953), qui s'est terminée par un armistice, le laissant techniquement en guerre avec les Etats-Unis, et à l'apaisement des sanctions internationales contre son régime. La Chine et la Russie soutiennent les demandes de Pyongyang.

Les Etats-Unis restent fermes sur le fait qu'aucun apaisement des sanctions ne sera accordé jusqu'à ce que le Nord abandonne complètement son programme d'armement nucléaire.

Les trois diplomates ont appelé à l'apaisement des sanctions en réponse aux «mesures significatives et pratiques» que le Nord a prises pour la dénucléarisation.

«En notant les mesures significatives et pratiques pour la dénucléarisation prises par la RPDC, les trois parties ont établi un consensus sur la nécessité pour le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) d'accélérer le processus pour ajuster les sanctions contre la RPDC», a dit la KCNA. La RPDC est le sigle du nom officiel de la Corée du Nord, à savoir République populaire démocratique de Corée.

Les trois ont également partagé le besoin de renforcer la coopération bilatérale et trilatérale avec les pays concernés pour assurer un régime de paix permanent sur la péninsule coréenne, a fait savoir l'agence nord-coréenne.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page