Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Les dirigeants sud-coréen et italien conviennent d'une mise à niveau de leurs relations diplomatiques

Actualités 17.10.2018 à 23h03

ROME, 17 oct. (Yonhap) -- Les dirigeants de la Corée du Sud et de l'Italie sont convenus ce mercredi d'accorder aux relations diplomatiques le statut de partenariat stratégique afin de permettre une plus grande coopération dans les domaines politique, sécuritaire et économique.

Au cours de leur sommet à Rome, le président Moon Jae-in et le Premier ministre italien Giuseppe Conte ont décidé d'établir un dialogue diplomatique bilatéral de niveau vice-ministériel et de former un comité conjoint sur la coopération industrielle et énergétique, a indiqué le bureau présidentiel sud-coréen.

«Les deux dirigeants ont au cours du sommet décidé d'octroyer aux relations bilatérales le statut de partenariat stratégique et ont tenu des discussions approfondies sur les moyens d'accroître la coopération dans les secteurs de la politique et de la défense et sur le développement du commerce, des investissements et de la technologie scientifique afin de préparer ensemble la quatrième révolution industrielle», selon le communiqué de presse du bureau présidentiel.

Le président Moon Jae-in et le Premier ministre italien Giuseppe Conte passent en revue la garde d'honneur avant leur sommet le mercredi 17 octobre 2018 à Rome.

Moon a demandé au Premier ministre italien de soutenir les efforts de son gouvernement visant à dénucléariser de façon pacifique la péninsule coréenne. Il a présenté en détail les résultats de ses trois sommets avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un tenus cette année, pendant lesquels Kim a réaffirmé sa décision de dénucléariser son pays.

«Le Premier ministre Conte a grandement apprécié le pouvoir d'influence de notre gouvernement, qui a apporté des changements positifs sur la péninsule coréenne, et a exprimé son soutien indéfectible à la politique nord-coréenne de notre gouvernement», selon le bureau présidentiel.

Dans un communiqué conjoint publié après le sommet, les dirigeants ont réaffirmé leurs efforts conjoints pour dénucléariser la péninsule coréenne de façon pacifique.

«Le Premier ministre Conte a salué et exprimé son soutien total aux initiatives diplomatiques entreprises par le président Moon dans le cadre des trois sommets intercoréens afin de faire progresser les relations intercoréennes et de parvenir à la dénucléarisation complète et à une paix permanente dans la péninsule coréenne», selon le communiqué.

«Le président Moon a grandement apprécié la contribution et le soutien constants de l'Italie au processus de résolution pacifique du problème nucléaire nord-coréen et d'établissement de la paix dans la péninsule coréenne. Les deux dirigeants ont estimé que la dénucléarisation doit être réalisée de manière complète, vérifiable et irréversible.»

Cette rencontre a suivi un sommet entre Moon et le président italien Sergio Mattarella plus tôt dans la journée.

Après leur réunion, Moon et Conte ont participé à une cérémonie de signature pendant laquelle les deux pays ont signé trois nouveaux accords de coopération dans les secteurs de la défense, des services aériens et du commerce.

Les deux pays sont convenus dans le cadre d'un protocole d'entente de tenir tous les deux ans une «réunion stratégique» pour discuter du renforcement de la coopération dans ces secteurs.

L'accord dans le domaine des services aériens cherche à augmenter le nombre de vols passagers et cargos entre les deux pays afin de promouvoir les échanges commerciaux et de personnes à personnes.

Les détails sur l'accord dans le secteur de la défense n'ont pas été communiqués. Ceux-ci le seront une fois que les deux nations auront mené leurs vérifications internes, selon le bureau présidentiel.

Poignée de main entre le président sud-coréen et le Premier ministre italien.

Moon va se rendre plus tard en visite officielle au Vatican, où il assistera à une messe spéciale qui sera présidée par le cardinal secrétaire d'Etat Pietro Parolin.

Il rencontrera le pape François jeudi avant d'aller à Bruxelles pour participer au Dialogue Asie-Europe, qui réunira les chefs de gouvernement de 50 pays asiatiques et européens.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page