Go to Contents Go to Navigation

(Interview Yonhap) Carla Bruni, «très heureuse et ravie de se produire en Corée»

Interviews 25.10.2018 à 10h55
Carla Bruni. © Dream Maker Entertainment

SEOUL, 25 oct. (Yonhap) -- Carla Bruni, auteur-compositeur-interprète et épouse de l'ancien président français Nicolas Sarkozy, a exprimé ce jeudi sa grande joie de pouvoir rencontrer le public coréen à l'approche de ses tout premiers concerts en Corée du Sud.

Bruni se produira le 2 novembre à l'université Kyung Hee à Séoul et le 3 novembre à l'auditorium du Centre des expositions et des conventions de Busan (BEXCO) pour deux concerts baptisés «The Live Vol.1 : Carla Bruni».

Ces dates s'inscrivent dans le cadre de sa tournée mondiale à l'occasion de la sortie de son dernier album de reprises «French Touch» en octobre 2017.

«Je suis très heureuse et ravie de venir et de me produire en Corée. J'ai hâte de rencontrer le peuple coréen et le public coréen et de pouvoir visiter la Corée», a-t-elle déclaré lors d'une interview écrite accordée en anglais à l'agence de presse Yonhap.

L'ex-mannequin reconvertie dans la musique a rencontré un grand succès avec son premier album «Quelqu'un m'a dit», qui est resté dans le Top 10 des ventes pendant 34 semaines après sa sortie en 2002.

Si la Corée du Sud a été choisie comme la première destination asiatique de sa tournée mondiale, c'est parce que de nombreux téléspectateurs coréens ont récemment senti leur cœur fondre à l'écoute de sa voix douce. «Stand By Your Man», tube de Tammy Wynette qu'elle a repris dans son dernier album, a servi de bande originale à la série télévisée à succès «Something in the Rain» diffusée plus tôt cette année sur la chaîne de télévision par câble JTBC.

«J'ai essayé de la chanter comme si c'était ma chanson. Je suis ravie qu'elle ait été présentée dans la série coréenne, tout d'abord c'est un excellent programme télévisé et c'est toujours bon pour une chanson d'être dans un film car cela l'imprime dans la mémoire des gens», a confié l'artiste interrogée quant à la différence d'interprétation qu'elle a voulu apporter au morceau original de la chanteuse américaine de musique country.

Bruni a livré sa vision dans les trois langues qu'elle maîtrise, à savoir l'italien, le français et l'anglais. «Je crois que l'anglais a un très bon rythme, l'italien est bon pour la sonorité, l'italien chante même quand vous lisez un menu : "cetriolino" ou "pomodoro", ça chante et ça veut dire simplement "concombre" et "tomate". Le français est très bien car c'est une langue très littéraire. Les trois langues ont donc des caractéristiques différentes mais sont formidables pour chanter. C'est un plaisir de pouvoir chanter dans ces trois langues.»

L'ancienne Première dame française a en outre estimé que ses jours passés à l'Elysée et sa carrière d'artiste font tous partie de sa vie. «Les deux situations font partie de ma vie : il y a des situations différentes mais c'est en fait la même vie», a-t-elle affirmé.

A propos d'une éventuelle collaboration avec un artiste coréen, Bruni a répondu : «Bien-sûr, avec qui me conseillez-vous de collaborer ?»

Avant de conclure l'interview, elle a invité le public coréen à venir nombreux à ses concerts. «Je vais préparer un concert spécialement pour vous et j'ai hâte de tous vous rencontrer.»

Carla Bruni. © Dream Maker Entertainment

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page