Go to Contents Go to Navigation

Sanctions contre l'Iran : l'exemption souligne la ferme alliance Séoul-Washington, selon Cheong Wa Dae

Actualités 06.11.2018 à 14h34
Porte-parole présidentiel Kim Eui-kyeom. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 06 nov. (Yonhap) -- La décision américaine d'accorder à la Corée du Sud une dérogation vis-à-vis des sanctions rétablies à l'encontre de l'Iran montre que l'alliance entre les deux pays est ferme, a souligné aujourd'hui le bureau du président Moon Jae-in.

Les Etats-Unis ont réimposé des sanctions pétrolières contre Téhéran, mais ont exempté la Corée du Sud et sept autres nations de s'y conformer, leur permettant ainsi de continuer à importer du brut de la nation du Moyen-Orient.

«Les sanctions américaines contre l'Iran sont entrées en vigueur la nuit dernière et notre pays a été inclus parmi les huit pays exemptés», a déclaré le porte-parole du président, Kim Eui-kyeom, lors d'un point de presse. «Je pense que c'est un cas qui montre la fermeté de l'alliance entre la Corée et les Etats-Unis.»

Kim a indiqué que c'était en raison de divergences sur la question iranienne que la Corée du Sud et l'Union européenne (UE) n'avaient pas publié de déclaration commune à l'issue du sommet du mois dernier. Des responsables avaient affirmé à l'époque que les parties n'en avaient pas émis parce que l'UE avait tenu à insérer des mentions allant à l'encontre des positions américaine et russe sur les questions iranienne et ukrainienne.

«J'aimerais vous rappeler que c'est parce que nous avons fait ce genre d'effort que nous avons pu être inclus parmi les huit pays exemptés», a souligné Kim.

Le porte-parole a déclaré que les prochaines discussions de haut niveau entre le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et le haut responsable nord-coréen Kim Yong-chol devraient aborder non seulement la dénucléarisation mais également d'autres questions, telles que l'établissement de nouvelles relations entre les deux pays.

Kim a indiqué que le département d'Etat avait annoncé que Pompeo et le responsable nord-coréen discuteraient de l'état d'avancement des «quatre piliers» de la déclaration conjointe du sommet de Singapour adoptée après le tête-à-tête historique entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

La déclaration appelle à l'établissement de nouvelles relations entre les Etats-Unis et le Nord, la mise en place d'un régime de paix durable et stable dans la péninsule coréenne, la dénucléarisation complète de la péninsule et la récupération des restes de soldats tombés pendant la guerre de Corée (1950-1953).

lp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés de l’actualité
Les plus appréciés
Les plus ajoutés
more
more
more
Accueil Haut de page