Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Kim Jong-un assiste au test d'une nouvelle arme de pointe

Actualités 16.11.2018 à 15h44
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un visite un site de test de l'ANDS pour assister à un essai d'une arme de pointe nouvellement développée, a rapporté le vendredi 16 novembre 2018 le quotidien officiel Rodong Sinmun. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 16 nov. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a assisté au test d'une arme de pointe nouvellement développée, a rapporté ce vendredi la Radio centrale nord-coréenne (KCBS).

La KCBS a déclaré que Kim s'est rendu à un site de test de l'Académie des sciences de défense nationale (ANDS) et inspecté le test d'une nouvelle arme tactique non identifiée.

«L'arme qui est développée depuis longtemps sous la direction dynamique de notre Parti porte la signification de la protection complète de notre territoire et de l'amélioration considérable de la puissance de combat de notre armée du peuple», a-t-elle souligné.

«Le test de l'arme de haute technologie tactique a été effectué avec succès, satisfaisant tous les indicateurs supérieurs et puissants conçus», a-t-elle ajouté.

Kim a loué les scientifiques pour avoir réalisé un nouvel accomplissement en décrivant cette réussite comme une grande innovation dans le renforcement de la capacité de défense nationale, selon la radio.

Il a ajouté que la mise au point de cette nouvelle arme avait été dirigée par son défunt père et l'ancien dirigeant Kim Jong-il.

Kim était accompagné de Choe Ryong-hae, vice-président du Parti du travail, Ri Pyong-chol, ancien premier vice-directeur du département de l'industrie des munitions du Parti, et Jo Yong-won, vice-directeur du département de l'organisation et de la direction du Parti.

Il s'agissait de la première inspection d'un essai d'arme sur le terrain effectuée par le dirigeant nord-coréen depuis novembre de l'année dernière pour un test de missile balistique intercontinental Hwasong-15.

L'inspection a eu lieu alors que les négociations sur la dénucléarisation entre le Nord et les Etats-Unis se trouvent dans l'impasse depuis leur sommet du 12 juin.

La radio n'a toutefois pas donné de détails sur l'arme qui a fait l'objet de l'essai.

Les autorités militaires sud-coréennes estiment que cette «arme tactique de haute technologie» serait un nouveau type d'artillerie longue portée, selon une source gouvernementale.

«Notre armée estime que l'arme tactique de haute technologie dont Kim Jong-un a dirigé le test serait un nouveau type d'artillerie longue portée», a déclaré l'officiel sous couvert d'anonymat. «Il s'agit d'une arme qui est en cours de développement depuis l'époque de Kim Jong-il et d'une question que les autorités du renseignement continuaient à suivre», a-t-il ajouté.

Un officiel de l'armée sud-coréenne a de son côté donné deux interprétations sur le fait que le Nord a officiellement annoncé avoir effectué le test d'une arme tactique de haute technologie. Le terme «haute technologie» s'adresse aux habitants nord-coréens pour souligner que le régime continue à viser à devenir une puissance militaire alors que «arme tactique» semble vouloir dire que le test n'est pas une démonstration de force destinée au monde extérieur, a-t-il expliqué.

L'officiel a également jugé qu'il était inapproprié de considérer ce test d'arme tactique de pointe comme un acte de provocation.

A propos de la région où a été effectué cet essai, il a affirmé : «A ma connaissance, c'est dans une région près de Sinuiju.» «Il y a un site de test de l'Académie des sciences de défense nationale dans cette région, située près de la mer.»

L'armée sud-coréenne considère que le développement de ce système d'arme est dans sa première phase, selon l'officiel qui a aussi ajouté que le vol réel de projectiles n'a pas été confirmé.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page